En ce moment
 
 

Plus de "Happy Meal" pour les enfants

 
 

La ville de San Francisco aux Etats-Unis a décidé d’interdire le célèbre Happy Meal. Le menu pour enfants de la populaire chaîne de fast food Mc Donald a été proscrit dans le but de lutter contre l’obésité infantile.

Il est donc désormais interdit d’offrir des jouets gratuits avec des repas qui contiennent trop de calories. La municipalité a voté une injonction interdisant aux restaurateurs d’offrir des jouets si le repas contient plus de 600 calories et plus de 35 % de lipides, mais aussi s’il n’inclut pas de légumes et des fruits.

Vu sa composition actuelle, le Happy Meal tombe sous le coup de la loi. Avec cette décision, San Francisco souhaite avant tout attirer l'attention sur les besoins nutritionnels des plus jeunes alors que de plus en plus d'enfants américains sont en surpoids.

Des publicités incitent les jeunes

Or, une loi similaire se prépare dans la ville de New York. Les lobbys tentent de la contrer. McDonald est resté discret sur le sujet mais a tout de même répondu à cette nouvelle attaque par une campagne publicitaire qui souligne la "joie" que provoque la consommation de Happy Meal par les enfants. Une campagne a été lancée aux Etats-Unis par des "défenseurs de la santé publique" au cours de la semaine du 9 au 15 mai.

Plusieurs journaux ont publié des annonces pleines page appelant McDonald à arrêter de cibler les enfants pour leurs ventes et de retirer leur mascotte Ronald McDonald. Les responsables de McDonald ont répondu que la responsabilité incombait aux parents car c’est eux qui décident d’emmener les enfants dans ce fast-food.

Des chiffres mirobolants

En Europe aussi, la question a fait débat et l'interdiction des publicités destinées aux enfants à la télévision a été envisagée par de nombreux pays. Pionnière en la matière, la Suède s'est montrée particulièrement stricte, interdisant toute publicité ciblant les plus jeunes. Rappelons que l’industrie du fast-food représente 170 milliards de dollars (plus de 119 milliards d'euros) aux Etats-Unis. En 2006, 1,6 milliard de dollars (plus d'1,1 milliard d'euros) de marketing étaient destinés aux enfants.


 

Vos commentaires