En ce moment
 
 

RDC: contre les miliciens ADF, 1.000 à 50.000 dollars de récompense

(Belga) L'armée congolaise a promis vendredi 1.000 à 50.000 dollars à toute personne pouvant l'aider à traquer les miliciens des Forces démocratiques alliés (ADF) accusés du massacre de centaines de civils à Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo.

La promesse a été lancée par l'armée à Beni lors "d'une rencontre avec des députés du Nord-Kivu et la population", a indiqué un porte-parole de l'armée dans la province du Nord-Kivu, Make Hazukai. Vivant en forêt, la redoutable milice des ADF agit au nez et à la barbe de l'armée congolaise et de la force des Nations unies présente dans la région. Historiquement des rebelles musulmans venus de l'Ouganda voisin, les ADF sont tenus responsables du massacre de 15 Casques bleus tanzaniens en décembre 2017 dans la région de Beni. Le montant de la récompense sera évalué "en fonction de l'importance de la cible", a précisé le maire de Beni Jean-Edmond Bwanakawa Masumbuko, qui assistait à la réunion. "Les ADF ne sont pas seulement dans les forêts. Ils ont leurs antennes, leurs éclaireurs, leurs équipes de renseignements dans les différentes agglomérations", a ajouté le maire. Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres doit se rendre dimanche à Beni, par ailleurs l'un des épicentres de l'épidémie d'Ebola qui a tué plus de 2.000 personnes depuis août 2018. "Nous souhaitons que plus de moyens militaires soient mis à la disposition (ndlr: de la force d'intervention des Casques bleus des Nations unies) pour en finir avec les ADF à Beni", a déclaré le maire de la ville avant cette visite. (Belga)

Vos commentaires