Roland-Garros: retour gagnant pour Serena Williams

Roland-Garros: retour gagnant pour Serena Williams
Retour gagnant pour Serena Williams qualifiée pour le 2e tour de Roland-Garros en écartant la Tchèque Kristyna Pliskova le 29 mai 2018CHRISTOPHE SIMON

L'ancienne N.1 mondiale Serena Williams a réussi son retour à Roland-Garros, qu'elle avait manqué l'an passé pour cause de grossesse, en écartant la Tchèque Kristyna Pliskova, 70e mondiale, en deux sets (7-6 (7/4), 6-4) mardi.

L'Américaine aux 23 trophées du Grand Chelem, dont trois à Paris (2002, 2013, 2015) disputait son premier match depuis un peu plus de deux mois et sa défaite d'entrée à Miami.

De retour sur le circuit WTA en mars à Indian Wells, après avoir donné naissance à son premier enfant en septembre, la cadette des sœurs Williams, 36 ans, n'avait joué que quatre rencontres jusqu'ici pour un bilan guère satisfaisant (2 victoires, 2 défaites).

Sous les yeux de son époux, Alexis Ohanian, cofondateur du réseau social Reddit, elle a signé son premier succès en Grand Chelem depuis la finale remportée à Melbourne en 2017. A Paris, il s'agit de sa première victoire depuis la finale perdue en 2016 face à l'Espagnole Garbiñe Muguruza.

"Roland-Garros m'a tellement manqué, la compétition aussi", a dit l'ancienne N.1 mondiale, aujourd'hui 451e, qui bénéficie d'un classement protégé pour participer à Roland-Garros.

"Deux ans sans jouer ici c'est long. Ce n'était pas simple, mais je me suis entraînée dur pour être prête. Je me sens bien et je suis simplement heureuse d'avoir gagné un match ici", a-t-elle ajouté.

Sanglée dans une combinaison noire, avec une ceinture rose, l'Américaine a dû batailler pendant 1h45. Menée 3-0 dans le tie-break, elle a ensuite été breakée dès son premier jeu de service dans la seconde manche (0-2).

Si l'ancienne reine de la WTA n'a pas donné l'impression d'avoir perdu en puissance, elle a semblé rencontrer quelques difficultés dans ses déplacements. Elle a d'ailleurs tout fait pour s'épargner de longs échanges, en tentant de finir les points en deux ou trois coups.

Elle a pu s'appuyer sur son service (13 aces pour 7 doubles fautes), même si dans ce registre la Tchèque a fait mieux (15 aces, 3 doubles fautes). Pliskova a par ailleurs remporté la bataille des coups gagnants (34 contre 29) mais Serena Williams a commis moins de fautes directes (25 contre 33).

L'essentiel est là pour l'Américaine, qui ne bénéficie pas d'un statut de tête de série, une situation qui a nourri le débat dans la presse outre-Atlantique. Même Ivanka Trump, la fille du président américain, s'en est mêlée.

La marche s'annonce plus haute au deuxième tour face à l'Australienne Ashleigh Barty (17e), qui n'a concédé que quatre jeux à la Russe Natalia Vikhlyantseva (6-3, 6-1).

Vos commentaires