En ce moment
 

Tensions avec la Corée du Nord - Trump accueille les trois Américains libérés par Pyongyang

(Belga) Donald Trump a accueilli jeudi, en pleine nuit, les trois Américains libérés par Pyongyang, une image forte et chargée en symboles à l'approche de sa rencontre avec le leader nord-coréen Kim Jong Un.

Peu avant 3H00 du matin (07H00 GMT, 09H00 en Belgique), le président américain et la Première dame, Melania Trump, sont montés à bord de l'avion dans lequel venaient d'arriver les trois hommes sur la base militaire d'Andrews, près de Washington, où un immense drapeau américain avait été déployé. L'avion du secrétaire d'Etat Mike Pompeo, qui a effectué son deuxième déplacement dans la capitale nord-coréenne en l'espace de quelques semaines, s'était posé peu avant. "Nous aimerions faire part de notre profonde gratitude envers le gouvernement des Etats-Unis, le président Trump, le secrétaire (d'Etat) Pompeo et le peuple des Etats-Unis pour nous ramener à la maison", ont indiqué dans un communiqué transmis par le département d'Etat les trois anciens détenus, arrivés à Washington. "Nous remercions Dieu et toutes les familles et amis qui ont prié pour nous et pour notre retour. Que Dieu bénisse l'Amérique, la meilleure nation au monde", poursuivent-ils. Deux d'entre eux, Kim Hak-Song et Kim Sang-Duk, qui travaillaient à l'Université des Sciences et de la Technologie de Pyongyang (USTP), avaient été arrêtés en 2017 sous l'accusation d'avoir commis des "actes hostiles" contre le gouvernement. Le troisième, Kim Dong-Chul, un homme d'affaires et pasteur âgé d'une soixantaine d'années, avait été condamné en avril 2016 à dix ans de travaux forcés après son arrestation pour "espionnage". De nombreux élus américains ont salué la libération des trois hommes, à l'instar du sénateur républicain Bob Corker, qui a cependant appelé à accueillir les récents gestes d'ouverture de la Corée du Nord sur une possible dénucléarisation "avec grande prudence". M. Trump a précisé que le chef de la diplomatie américaine, qui a rencontré Kim Jong Un pendant environ 90 minutes, avait eu "une bonne rencontre" avec ce dernier. (Belga)

Vos commentaires