En ce moment
 

Top 14: le Racing 92 rapatrie Dan Carter

Il est de retour: un peu plus de neuf mois après son départ, la légende des All Blacks Dan Carter reviendra au Racing 92 début mars, pour une "pige" jusqu'à la fin de la saison, a annoncé dimanche le club francilien.

"Carter is back!" C'est par cette vidéo projetée sur l'écran géant de l'Arena de Nanterre, juste avant le coup d'envoi de son match de Top 14 contre Toulouse, que le Racing a annoncé le retour de l'enfant prodige, qui a passé près de trois saisons dans les Hauts-de-Seine, de l'après Coupe du monde 2015 au printemps 2018. Avant de rejoindre le Japon et les Kobelco Steelers, remportant le championnat mi-décembre.

"Il arrive début mars et pourra jouer, je pense, le premier match contre Bordeaux", le week-end du 23 mars, a déclaré le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, sur Canal plus à la mi-temps du match.

Plus largement, Dan Carter (112 sélections avec les All Blacks entre 2003 et 2015) aura pour objectif de porter le Racing vers une première victoire en Coupe d'Europe, où le club des Hauts-de-Seine affrontera le Stade Toulousain en quart de finale le 31 mars

"C'est le seul titre qui lui manque puisqu'il a rajouté à sa panoplie un titre de champion du Japon, alors pourquoi pas un titre de champion d'Europe !", a avancé le président francilien.

-'Il n'a pas fini d'écrire l'histoire'-

Carter, qui fêtera ses 37 ans le 5 mars, palliera notamment l'absence de l'ouvreur sud-africain Pat Lambie, qui a annoncé en janvier la fin de sa carrière après de nombreuses commotions cérébrales.

"On s'est demandé comment on allait faire, sachant que nos autres ouvreurs sont internationaux. Donc on se retrouvait avec Antoine Gibert, valeureux jeune du centre de formation, a raconté Jacky Lorenzetti. C'est Laurent Labit (coentraîneur) qui a eu l'idée 'pourquoi est-ce qu'on n'irait pas rappeler Dan; il n'a pas fini d'écrire l'histoire avec nous'. On a négocié. Pas tellement durement avec Dan; il avait envie de revenir, on avait envie de l'avoir. On s'est mis d'accord très rapidement sur les conditions financières. Après il a fallu gérer tout ce qui est administratif, les assurances et aussi avec Kobe (son club au Japon) que je remercie d'avoir libéré ce joueur extraordinaire".

A ce poste stratégique, le Racing ne dispose d'aucune doublure véritablement fiable à Finn Russell, par ailleurs mobilisé par le Tournoi des six nations jusqu'à mi-mars.

Les suppléants actuels de l'Ecossais sont en effet Raphaël Lagarde, arrivé de Bayonne (Pro D2) l'été dernier, et le Fidjien Ben Volavola.

- 'Pas Zorro' -

"Ce n'est pas Zorro. On a toujours été content de ce qu'il a apporté à l'équipe, mais il ne va pas traverser le terrain et faire en sorte d'avoir des bons ballons. Mais il nous aidera à construire" a souligné après la défaite contre Toulouse (34-29) Laurent Travers, comanager du Racing.

Mais son retour à la compétition, après environ trois mois sans jouer (dernier match le 15 décembre), sera accéléré par sa connaissance du club et de l'équipe. "Il connaît le club, le plan de jeu, les joueurs, son intégration en une semaine sera réglée" a souligné le demi de mêlée Teddy Iribaren.

Carter, double champion du monde avec la Nouvelle-Zélande (2011 et 2015), revient dans un club qu'il a aidé à remporter le championnat de France en 2016 et à atteindre à deux reprises la finale de la Coupe d'Europe (2016 et 2018). Ses deux dernières saisons ont été moins brillantes que la première, la faute notamment à plusieurs blessures.

Son passage a également été marqué par l'affaire des corticoïdes, dans laquelle il a été blanchi en avril 2017, et par un contrôle en état d'ivresse au volant à Paris en février 2017.

Elu trois fois meilleur joueur du monde (2005, 2012 et 2015), il détient le record de points inscrits en sélection (1598).

Vos commentaires