Trump ironise sur une bibliothèque offerte par l'Inde à l'Afghanistan

(Belga) Donald Trump s'est ouvertement moqué mercredi du Premier ministre indien Narendra Modi, qui se vante selon lui d'avoir financé une bibliothèque en Afghanistan, peu utile à ses yeux dans ce pays en guerre.

"Je pense que l'Inde devrait s'impliquer en Afghanistan", a lancé le président des Etats-Unis devant la presse au cours d'une réunion de son gouvernement. Très remonté contre les pays de la région qui, estime-t-il, laissent l'essentiel du fardeau sur les épaules de Washington après 17 ans de conflit, il a ironisé sur les alliés qui envoient "une centaine de soldats" et affirment ensuite être "engagés en Afghanistan". "Alors que nous, ça nous coûte des milliards et des milliards de dollars", a-t-il pesté. Ainsi, le Premier ministre indien, avec lequel "je m'entends bien", "me dit constamment qu'il a construit une bibliothèque en Afghanistan", a rapporté le milliardaire républicain, peu connu pour son goût pour la lecture. "Et on est censé répondre: +Oh, merci pour la bibliothèque+. Je ne sais même pas qui s'en sert en Afghanistan", a-t-il ajouté, soulignant qu'il s'agissait d'une aide infime par rapport aux dépenses américaines dans ce pays où les Etats-Unis sont entrés en guerre après les attentats du 11 septembre 2001. Donald Trump n'a pas clairement expliqué à quelle bibliothèque il faisait référence. L'Inde a fourni une aide de trois milliards de dollars à l'Afghanistan depuis la chute des talibans au début du conflit. Parmi les projets figure la reconstruction d'un établissement scolaire d'excellence à Kaboul. En inaugurant le Parlement afghan en 2015, après sa reconstruction financée par l'Inde, Narendra Modi avait promis de promouvoir des programmes "qui donnent à la jeunesse afghane une éducation moderne et des compétences professionnelles". A l'été 2017, en annonçant sa stratégie pour le conflit afghan, qui comprenait l'envoi de soldats supplémentaires, Donald Trump avait demandé à l'Inde un effort accru, "notamment dans le domaine de l'aide économique et du développement". Une demande à laquelle le gouvernement indien avait répondu positivement. Mais le président américain a désormais décidé de retirer la moitié des 14.000 hommes déployés en Afghanistan. Motif: moins dépenser à l'étranger, comme il s'y était engagé en campagne électorale. Pour justifier sa décision, il a notamment invoqué mercredi, de manière surprenante, le précédent de l'occupation soviétique du pays entre 1979 et 1989. "La Russie était l'Union soviétique. L'Afghanistan l'a transformée en Russie car elle a fait faillite à force de combattre en Afghanistan", a-t-il lâché. (Belga)

Vos commentaires