En ce moment
 

Venezuela: un chaviste historique élu à la tête de la Constituante

Venezuela: un chaviste historique élu à la tête de la Constituante
Le dirigeant chaviste historique, Diosdado Cabello, le 9 mai 2017 à CaracasFEDERICO PARRA

Un dirigeant chaviste historique, Diosdado Cabello, a été élu à l'unanimité mardi nouveau président de l'Assemblée constituante, qui régit le Venezuela depuis août 2017, succédant à Delcy Rodriguez, nommée vice-présidente.

"Par décision unanime, Diosdado Cabello a été élu président de l'Assemblée nationale constituante", a annoncé la vice-présidente de l'Assemblée, Tania Diaz, après un vote à main levée des 545 membres.

Numéro deux du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), Diosdado Cabello, 55 ans, a juré de "défendre la Constitution" et d'"accompagner notre cher frère président, Nicolas Maduro, dans la construction du socialisme bolivarien".

Juan Guaido, chef de l'opposition au Parlement, considère qu'avec Diosdado Cabello "le conflit va augmenter", disant douter de sa volonté de négocier un "mécanisme de transition" politique.

En outre, a dit M. Guaido à l'AFP, le gouvernement "se complique la tâche sur la scène mondiale en nommant à la présidence d'un organe illégitime un homme sanctionné pour corruption et violations des droits de l'Homme".

Diosdado Cabello figure sur la liste des fonctionnaires vénézuéliens à qui Washington a imposé des sanctions financières, et les médias américains et espagnols l'ont lié au trafic de drogue, des accusations qu'il nie.

M. Cabello, qui anime son propre programme hebdomadaire de télévision, a été à deux reprises président du Parlement vénézuélien, jusqu'à la victoire fin 2015 de l'opposition aux élections législatives.

Le Parlement a ensuite été privé de la quasi-totalité de ses prérogatives à partir d'août 2017, quand l'Assemblée constituante, entièrement composée de partisans de M. Maduro, est entrée en fonctions. Son autorité est contestée par une grande partie de la communauté internationale.

Le président Maduro, au pouvoir depuis 2013, a été récemment réélu jusqu'en 2025 au terme d'un scrutin vivement critiqué à l'étranger.

Le Venezuela vit une grave crise économique et sociale, avec une pénurie de très nombreux produits de base, aliments et médicaments, et une inflation qui devrait atteindre 13.800% en 2018 selon l'estimation du Fonds monétaire international (FMI).

Vos commentaires