En ce moment
 
 

Visite d'Etat en Corée du Sud: le Roi et la Reine rendent hommage aux soldats belges tombés pendant la guerre de Corée

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont honoré mardi matin, au deuxième jour de la visite d'Etat en Corée du Sud, les soldats tombés au front durant la guerre entre les deux Corées. Un vétéran belge avait fait le déplacement spécialement pour l'occasion.

Le couple royal est d'abord allé, en petit comité, au cimetière national de Séoul, où il a déposé une gerbe de fleurs au nom de la Belgique. Ce cimetière a été fondé pour commémorer les soldats ayant perdu leur vie pendant la guerre de Corée, qui a débuté en juin 1950 et s'est terminée trois ans plus tard par un armistice.


 

Les souverains se sont ensuite rendus au mémorial des vétérans de la guerre de Corée où une cérémonie d'hommage était organisée. Le roi Philippe a déposé une gerbe de fleurs et s'est recueilli devant le monument belge sous les retentissements des clairons du Last Post. Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Pieter De Crem, a ensuite pris la parole. "Ce mémorial de guerre nous rappelle les sacrifices de ceux qui, ensemble avec les autres troupes alliées sous la bannière de l'Onu, ont eu le courage de se battre afin de ne pas seulement restaurer la paix, mais de défendre les valeurs qui nous sont chères, à savoir la liberté et la démocratie", a-t-il déclaré avant de remercier tous les vétérans de toutes les nations impliquées dans ce conflit.

Au total, quelque 3.171 volontaires belges, accompagnés par un régiment de 78 volontaires du Grand-Duché du Luxembourg, ont servi en Corée. Un de ces volontaires, Raymond Behr, était présent mardi, à l'occasion de la cérémonie d'hommage organisée dans le cadre de la visite d'Etat des Souverains à Séoul. Il était entouré de huit vétérans coréens qui ont soutenu les troupes belges sur le front. Il leur a offert du chocolat.


 
Le Roi et la Reine les ont félicités à tour de rôle. "C'est très émouvant et unique de pouvoir être ici aujourd'hui", a dit la reine Mathilde en s'adressant à son compatriote. "Une très belle journée pour un moment spécial comme celui-ci", a pour sa part déclaré Pieter De Crem, alors que le soleil brillait dans un ciel bleu parsemé de nuages épars. Une plaque reprenant les noms des soldats belges morts pendant la guerre a ensuite été inaugurée.


 

L'ancien combattant Raymond Behr, aujourd'hui âgé de 86 ans, a été invité à prononcer un discours. Il exprimé son honneur et son émotion d'avoir l'opportunité d'être présent aujourd'hui dans une Corée libérée. "Vous comprendrez qu'il m'est difficile de trouver les mots encore jamais exprimés qui peuvent clairement signifier l'énormité des événements qui ont eu lieu durant la guerre de Corée", (...), "un chapitre terrible et chaotique de l'histoire de l'humanité", a-t-il déclaré.

"Les citoyens belges seront toujours engagés à défendre la liberté, les valeurs et la justice et à se battre contre la haine", a-t-il poursuivi. Au total, 101 soldats belges, deux soldats luxembourgeois et neuf soldats sud-coréens attachés au contingent belge ont été tués pendant cette guerre qualifiée d'"oubliée". Le corps belgo-luxembourgeois a participé à trois grandes batailles durant la guerre de Corée: la bataille de la rivière Imjin en 1951, la bataille de Haktang-ni et la bataille de Chatkol en 1953.

Vos commentaires