En ce moment
 
 

Younes, le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud, serait "en route vers l'Europe pour le venger"

Younes, le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud, serait
 
Bruxelles
 

Alors que Salah Abdeslam est toujours introuvable, il semble que la trace de Younes ait été retrouvée. Il s'agit du petit frère d'Abdelhamid Abaaoud, qui l'avait emmené en Syrie il y a deux ans, alors que l'adolescent n'avait que 13 ans. Sa photo aurait été postée sur les réseaux sociaux, accompagnée d'un message annonçant son retour pour "venger" son frère Abaaoud, tué dans l'assaut de Saint-Denis. Une information développée par Olivier Pierre et Michael Harvie dans le RTLinfo 19H.

Sur la page Facebook d'un combattant surnommé Abu Soufiane le Belge, un adolescent apparaît en treillis militiaire. Avec la photo, un texte en arabe prévient: "Abu Omar Al-Soussi (le pseudonyme d'Abdelhamid Abaaoud) est mort en martyr, mais son frère est toujours en vie. Nous sommes en route vers vous, adorateurs de la croix".

Abdelhamid Abaaoud est l'un des auteurs belges des attentats de Paris. Il a été abattu par les policiers durant l'assaut d'un appartement à Saint-Denis, le 18 novembre. Il est aussi le cerveau présumé des projets d'attentat déjoués à Verviers.


"La dangerosité d'un enfant de 15 ans est quand même limitée"

La question qui se pose est de savoir si ce frère toujours en vie est Younes, le frère qu'Abdelhamid Abaaoud a emmené en Syrie à l'âge de 13 ans en 2013. C'est ce que le message laisserait entendre.

Concernant le danger que pourrait représenter le frère d'Abaaoud, Claude Moniquet est sceptique. "Je crois que la dangerosité d'un enfant de 14 ou 15 ans est quand même limitée", estime l'expert en contre-terrorisme. "Il faudrait qu'il arrive à rentrer en Europe, à ne pas être repéré. Ce qui n'est quand même pas évident pour un enfant. Et puis finalement à agir. Je pense qu'on est devant une gesticulation médiatique des gens de Daesh", ajoute-t-il.


Le père de Younes veut savoir ce qu'il est arrivé à son fils

À l'époque de la disparition de Younes, son père avait porté plainte contre son fils Abaaoud pour enlèvement. Juste après les attentats de Paris, le père faisait état de son inquiétude auprès de son avocate. "Son deuxième commentaire était de dire que si son fils était appréhendé par les forces de l'ordre françaises, il apprendrait peut-être enfin ce qu'il était advenu de son plus petit fils, Younes", confiait maître Gallant sur le plateau du RTLinfo du 18 novembre.

À ce jour, Younes serait le plus jeune étranger parti en Syrie pour rejoindre les combattants de Daesh.

 




 

Vos commentaires