En ce moment
 
 

Avenue du Port: les riverains ont perdu

 
 

Les aménagements de l'avenue du Port à Bruxelles sont maintenus. Les riverains ont donc perdu. Les travaux débuteront lundi prochain comme prévu. Les membres du gouvernement bruxellois ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur la remise en cause du permis de construire. Il s'agira de remplacer les pavés de l'avenue et raser les 300 platanes qui la longent.

La décision du gouvernement bruxellois de ne pas revenir sur le projet de réaménagement de l'avenue du Port constitue "la plus belle démission des ministres francophones bruxellois" après que presque chacun d'eux s'est clairement opposé à ce projet, a affirmé le chef de file de l'opposition libérale au parlement régional, Vincent De Wolf.

"Bétonnage démesuré de l'avenue"

Pour lui, une ministre, "pourtant particulièrement isolée (ndlr: Brigitte Grouwels - CD&V) a réussi à mettre ses partenaires genoux à terre sur un dossier voulue d'elle seule". Aux yeux de l'élu libéral, le conseil des ministres bruxellois, qui était jusqu'alors apparu déchiré sur cette question, a apporté jeudi son soutien définitif au "bétonnage démesuré de l'avenue par une couche de 90 cm et à l'abattage pure et simple de quelque 300 platanes".

D'autres projets auraient du être envisagés

Dans un communiqué, Vincent De Wolf a dit considérer que le gouvernement bruxellois s'était empêtré dans une situation qui trouve "son issue la plus simple: fermer les yeux sur le caractère démesuré d'un projet dont il faudra encore expliquer l'adéquation avec la déclaration de politique générale de cette majorité". La majorité aurait dû, selon lui, renoncer à ce projet démesuré, quitte à s'entendre avec l'entrepreneur désigné afin de réduire, sur base d'un accord, les indemnités de report du chantier qu'agitait, depuis lundi, la ministre Grouwels.




 

Vos commentaires