En ce moment
 
 

Floralia pris d'assaut par les Belges: "C'est une chouette occasion pour retourner à la normalité"

 
 

Les habitudes des touristes durant ces vacances ont été fondamentalement modifiées. En périphérie bruxelloise, au château de Grand-Bigard, les organisateurs de Floralia comptaient traditionnellement sur l’afflux des visiteurs étrangers. Ils sont absents cette année, et malgré ça, l’exposition florale attire les foules.

Autour du château érigé au 17ème siècle, un donjon haut de trente mètres qui surplombe un parc de 14 hectares : un jardin à la française et ses terrasses. Entre les figures géométriques formées par les fleurs, des centaines de personnes viennent flâner, prendre l’air, se blottir sous les rayons du soleil, ou encore courir à travers les tulipes aux couleurs vives. C’est pour elles qu’on vient au printemps chaque année depuis 18 ans.

"Je trouve les associations de couleurs magnifiques, vraiment très réussit," raconte une visiteuse. "C’est une fleur dont il y a une très grande variété de couleurs, de formes, de types, explique Xavier Pelgrims de Bigard, organisateur des floralies. Ça permet de faire des tableaux spectaculaires."

Un tableau éphémère devant lequel certains visiteurs prennent la pose pour la postérité, ou pour instantanément la partager. 

"C’est joli, se réjouit une jeune fille. Surtout pour les gens qui aiment prendre des photos pour les réseaux sociaux. C’est joli, ça apaise."

Le propriétaire du domaine se réjouit, il n’a jamais vu autant de monde dans les allées du château. Pas de touristes mais des Belges qui ont besoin de s’aérer : "Vraiment!" confirme une promeneuse, ou des expatriés qui ont plaisir de se retrouver : "C’est une chouette occasion pour retourner à la normalité."

Un retour à la normal, pour ces résidentes vaccinées dont c’est la première sortie printanière : "Ça fait du bien," dit l’une, "C’est très agréable de voir les parterres de fleurs et nous avons bien réussi avec ce beau soleil," témoigne une autre.

1.500.000 tulipes, 400 variétés différentes composent ce tableau magistral qui disparaitra naturellement dans quelques semaines. L’exposition florale est visible jusqu’au 02 mai prochain.




 

Vos commentaires