En ce moment
 

Attaque terroriste contre des militaires à Bruxelles: l'assaillant possédait aussi une arme à feu factice et deux corans

  • Une perquisition a été faite au domicile de l

  • Claude Moniquet est en direct dans ce RTLInfo 13h

 

Un homme a agressé des soldats au couteau vendredi soir en criant "Allah Akbar", en plein coeur de Bruxelles, avant d'être abattu, lors d'une attaque qualifiée de "terroriste" survenue dans un contexte de multiplication des attentats en Europe.

Vers 20h15 ce vendredi soir, un individu, dont il est apparu ensuite qu'il s'agissait d'un Somalien né en 1987, s'est précipité, armé d'un couteau, sur trois militaires en service, sur le boulevard Emile Jacqmain. Un des militaires a été légèrement blessé, à la main, dans cette attaque lors de laquelle l'assaillant a crié par deux fois "Allahou akbar".

Plusieurs personnes ont appuyé sur notre bouton orange Alertez-nous pour signaler une importante intervention de police dans le centre de Bruxelles. "Gros déploiement de police près de De Brouckère", nous écrivait un témoin. "Un militaire aurait été attaqué", nous indiquait Laurent vers 20h30. "Un hélico survole la zone", ajoutait Nadia à 20h45.

Acte terroriste

L'enquête au sujet de cette attaque, considérée comme un acte terroriste, a été prise en charge par le parquet fédéral, a-t-il été annoncé peu après les faits. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a insisté, lors d'un point presse, sur le fait qu'il s'agissait de l'"acte d'un individu isolé". 

pll1

Niveau de menace inchangé

L'individu a été "rapidement neutralisé". Il est né en 1987 et est de nationalité belge, d’origine somalienne. Il est arrivé en Belgique en 2004 et a obtenu la nationalité belge en 2015. Il n’était pas connu pour des faits de terrorisme, mais bien pour un fait de coups et blessures en février 2017.

Jan Jambon confirme que la piste terroriste est privilégiée.

"Disons que c'est une hypothèse de travail. L'enquête devra la confirmer mais c'est bien l'hypothèse principale et cette piste est privilégiée car l'auteur a crié "Allah Akbar" au moment où il a agi. C'est l'hypothèse principale mais tout cela fait partie de l'enquête".


Pas connu de nos services comme une personne extrémiste

A-t-on une idée du profil de cet homme? "Non, il était bien connu pour des problèmes psychologiques selon les premières indications. En tout cas, il n'était pas connu de nos services comme une personne extrémiste ou prête à passer à l'acte. Aucune indication de ce genre".

Perquisition à Bruges

Ce samedi matin, le parquet annonce que l'homme était aussi en possession d'une arme à feu factice et de deux corans. Une perquisition a été effectuée à Bruges, au domicile de l'assaillant, dans le courant de la nuit.

Dans un premier temps, l'homme avait été annoncé entre la vie et la mort à la suite des deux coups de feu de riposte. Son décès a été confirmé par le parquet fédéral entre 22 et 23h00. 

Le niveau de la menace terroriste sur le pays reste inchangé, à 3 sur une échelle de 4, ce qui signifie qu'un attentat est estimé "possible et vraisemblable".

pll3

Large périmètre de sécurité

Suite à cet événement, plusieurs rues de la capitale ont été fermées à la circulation. "Il y a beaucoup de voitures de police, et des agents avec des chiens. C'est flippant pour les personnes qui sont ici à la Bourse, dans une ambiance festive", nous avait confié Justine vers 21h10.

pll2

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires