En ce moment
 
 

Les 350 migrants qui devaient dormir à la rue auront finalement un toit ce soir: Gadissa, exilé, exprime sa gratitude (vidéo)

C'est le soulagement pour les 350 personnes encore hébergées au centre "La Porte d'Ulysse" à Bruxelles. Ce bâtiment qui accueille des migrants devait être libéré ce week-end. De nouvelles pistes sont toutefois envisagées.

Le centre "La Porte d'Ulysse", géré par la Plateforme citoyenne et mis à disposition par les autorités publiques, devait être libéré ce week-end. Ce bâtiment de la région bruxelloise accueillait en tout 350 réfugiés. Toutefois, cet immeuble doit accueillir à la fin du mois une école destinée aux métiers de la sécurité.

"Jusqu'à hier, on leur a dit que samedi c'était leur dernier petit déjeuner car on ne voulait pas leur donner de faux espoirs. Je sais que la plateforme s'était même préparée à leur donner des vêtements chauds au cas où ils devaient se retrouver à la rue. Ce matin, on leur annonce que ce n'est pas leur dernier matin, mais on ne sait pas combien de temps ça va durer", nous informe une bénévole des "Cuistots solidarités". 

La ville de Bruxelles avait bien signé une convention d’occupation précaire avec le propriétaire de l’immeuble jusqu’au 30 septembre. Le nouveau gouvernement bruxellois qui promet qu’aucun migrant ne passera la nuit dehors cherche donc depuis plusieurs semaines une alternative. "On a des pistes sérieuses maintenant, après des semaines de recherches. On espère vraiment pouvoir annoncer une piste d'atterrissage la semaine prochaine", affirme Alain Marron, ministre bruxellois en charge de l'Action sociale.

Les autorités ne veulent pas d’un nouvel épisode de migrants susceptibles de camper au parc Maximilien dans la matinée. Des draps propres ont donc été livrés au centre d’accueil de la porte d’Ulysse. Les réfugiés ont comme chaque matin pu quitter le centre en sachant qu’ils auront un toit ce soir.

Ainsi, en apprenant qu’il ne dormira pas dehors ce soir, Gadissa d’origine éthiopienne exprimait sa reconnaissance. "C'est pas facile si on dort dehors. Vraiment vous êtes gentils, vous êtes belges".

Vos commentaires