En ce moment
 
 

Les opposants au projet de méga prison à Haren désespèrent: "Quoique nous fassions, même des cumulets sur la place Poelaert, ce projet ne changera pas" (vidéo)

  • Haren: certains se mobilisent contre le projet d

  • Focus en plateau sur la genèse du projet de méga prison à Haren

  • Occupation de la zone de la future prison de Haren par des opposants

  • Réunion et manifestation à propos du projet de prison de Haren; infos

 

La mobilisation contre le projet d’une méga prison à Haren en région bruxelloise continue. Ce matin, plusieurs opposants l’ont encore rappelé en dénonçant l’immobilisme et l’irresponsabilité politique dans ce dossier.

Dans une salle du palais de justice de Bruxelles, pas de procès mais une mobilisation contre la future méga prison de Haren. Et le verdict est sans appel : "Nous avons porté la discussion auprès du bourgmestre de la ville de Bruxelles, auprès du ministre-président de la région Bruxelles capitale, auprès du ministre de la justice et nous avons constaté qu’il n’y avait pas de débat", déclare Nicolas Cohen, de la plateforme "Pour sortir du désastre carcéral".


Apathie politique

Pas de débat, malgré une mobilisation qui touche des associations environnementales, des riverains et le monde judiciaire. "Ces hommes politiques nous répondent : ‘On n’a pas vraiment voulu ce projet de prison, c’est vrai qu’il est très important, qu’il coûtera très cher, qu’il ne répond pas à tous les besoins, mais… On ne peut rien faire’", rapporte Hervé Louveaux, de l'association syndicale des magistrats. Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles, affirme aussi sa position contre le projet de construction de cette prison, mais, dit-il, "Quoique nous fassions, même des cumulets sur la place Poelaert, ce projet ne changera pas."


"La justice prend un mauvais chemin en allant vers la prison"

"J'ai vu les plans de la prison et il s'agirait d'une sorte de campus carcéral où certaines audiences de justice se tiendraient", s'est exprimé Luc Hennart."Je pense que la justice prend un mauvais chemin en allant vers la prison. C'est le contraire qui doit se passer. C'est le justiciable qui vient au palais de justice", a-t-il dit. "La prison n'est pas un lieu où on doit rendre la justice", a encore expliqué le magistrat.


Le complexe pénitencier le plus important de Belgique

Le projet de la méga prison de Haren, situé au Nord de Bruxelles, est présenté comme le complexe pénitencier le plus important de Belgique : 1190 détenus, 8 bâtiments pour hommes, femmes, et même un établissement pour jeunes. Le coût des travaux est estimé à 330 millions d’euros.


Une prison mal conçue, mal située et trop chère, d'après les associations


L'Association syndicale des magistrats (ASM), le Comité de Haren qui représente les habitants de cette localité, Inter-Environnement Bruxelles et l'Observatoire International des Prisons (OIP) demandent tous l'arrêt immédiat de ce projet d'une prison qui est, selon eux, mal conçue, mal située et beaucoup trop chère. "Les restrictions budgétaires sont partout au sein de la justice, sauf lorsqu'il s'agit de cet établissement pénitentiaire. Le ministre a parlé d'un coût de soixante millions d'euros. Et ce budget estimé ne prend pas en compte les frais récurrents tels le chauffage, la rémunération du personnel, etc.", ont-ils mentionné.

Actuellement, aucun travaux n’a démarré sur le site qui est occupé par les activistes. Mais les associations ne peuvent que constater l’immobilisme des politiques - ville de Bruxelles, région et fédéral - ouvertement critiques au projet, mais qui ont décidé de ne rien changer du tout.

Vos commentaires