En ce moment
 

Molenbeek: le député et échevin PS Jamal Ikazban porte plainte contre la police

Le député bruxellois et échevin des sports de Molenbeek-Saint-Jean a porté plainte vendredi contre la police fédérale concernant des violences policières dont il aurait été victime, jeudi soir durant les émeutes.

Jamal Ikazban (PS) s'est rendu, jeudi vers 21h30, devant le commissariat de police de Molenbeek pour tenter d'apaiser les jeunes émeutiers de la commune, jeunes qu'il côtoie régulièrement. Pris à partie par un policier, l'échevin d'origine marocaine aurait signalé sa fonction. "Il fallait mieux faire votre politique", aurait rétorqué le policier. Signalant que ce genre de propos était déplacé pour un fonctionnaire de police, il se serait fait pousser par un des officiers supérieurs. Il dit avoir été menotté, étranglé, plaqué au sol par plusieurs policiers et emmené au commissariat où la police locale l'aurait fait libérer.

Il a porté plainte, a demandé une enquête au service interne de la police fédérale et a envoyé une lettre à la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet.

Les policiers fédéraux expliquent ne pas l'avoir reconnu

Les hommes de la police fédérale qui ont arrêté M. Ikazban auraient déclaré qu'il tentait de passer le périmètre de sécurité disposé autour de la maison communale, rapporte Tine Hollevoet, porte-parole de la police fédérale. "D'après leurs déclarations, il semblerait qu'ils n'aient pas reconnu l'échevin et que ce dernier tentait de forcer le périmètre de sécurité pour entrer dans la maison communale." Elle affirme, par ailleurs, qu'il a immédiatement été libéré par la police locale une fois emmené au commissariat.

Jamal Ikazban assure avoir décliné son identité et que des témoins et des ouvriers communaux présents ont également averti les policiers. L'échevin dément avoir tenté de rentrer dans la maison communale. Il confiera des vidéos de l'incident aux enquêteurs du service interne de la police fédérale pour attester ses dires.

Rappel des faits

Pour rappel, une jeune femme en niqab a été contrôlée jeudi après-midi à Jette. Refusant de présenter ses papiers, elle a été emmenée au commissariat central de la zone, rue du facteur, à Molenbeek. Après s'être rebellée, la femme a été transportée à l'hôpital avec une commotion cérébrale et une policière a eu le nez cassé. Des émeutes provoquées par le groupuscule islamiste radical Sharia4Belgium, selon le bourgmestre Philippe Moureaux (PS) ont eu lieu devant le commissariat en soirée. "Qu'il y ait eu, ou non, une violence policière abusive contre la jeune femme arrêtée, j'appelle au calme. Il faut croire en la justice", demande Jamal Ikazban concernant ces émeutes.

COMMENTAIRES BLOQUES

RTLinfo.be est au regret de vous prévenir que nous ne sommes pas en mesure de publier tous vos commentaires sur les articles relatifs aux émeutes à Molenbeek. Trois raisons à cela. Premièrement, la quantité de commentaires postés qui oscille entre 100 et 200 par heure. Deuxièmement, la difficulté de modération de ceux-ci pour ne pas contrevenir aux lois sur le racisme et la discrimination, qui nécessite une lecture minutieuse des commentaires avant validation. Troisièmement, une équipe réduite le week-end qui ne permet pas d'assurer une telle modération sans en faire pâtir la qualité de l'information sur notre site. C'est pourquoi il est désormais impossible de poster un commentaire sur les articles concernant Molenbeek. Merci de votre compréhension.

Vos commentaires