En ce moment
 
 

Est-ce contradictoire d'élargir le ring et réduire la vitesse? Voici la réponse du ministre flamand pour Bruxelles

 

Le gouvernement flamand a dégagé lundi un accord sur son plan Energie-Climat portant sur la période 2021-2030. L'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 32,6% d'ici 2030. Sur les 350 mesures contenues dans le plan, seule une petite partie a déjà été dévoilée. Le gouvernement a notamment prévu de limiter la vitesse maximale sur le ring de Bruxelles à 100km/h contre 120 actuellement. La Région bruxelloise a indiqué qu'elle alignerait la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du ring située sur son territoire.

Benjamine Dalle, ministre de la jeunesse, des médias et de Bruxelles au sein du gouvernement flamand était l'invité de 04h50 sur Bel RTL ce mardi. Il est revenu sur la baisse de la limite de vitesse sur le ring.

Réduire la vitesse sur le ring à 100km/h, est-ce vraiment pour le climat ?

C'est une mesure importante pour le climat, il y a une réduction des émissions de CO2 assez importante mais surtout, c'est une mesure qui est importante pour la qualité de vie des Bruxellois et ceux qui vivent autour du ring de Bruxelles. Notamment en matière de particules fines, il y a une réduction conséquente. 

C'est présenté dans l'ensemble des mesures climat du gouvernement flamand. Que répondez-vous à ceux qui disent que le ring est tellement embouteillé aux heures de pointe que cela ne va rien changer pour le climat ?

Les bouchons à l'intérieur et autour de Bruxelles sont évidemment un problème majeur. Il faut les aborder. C'est pour cette raison aussi que dans le plan du gouvernement flamand, on travaille sur les transports en commun, sur la construction de pistes cyclables etc. Mais il n'y a pas que les heures de pointe, il y a évidemment aussi d'autres moments où on peut encore rouler à 120km/h. Nous pensons avec le gouvernement flamand qu'une réduction de la vitesse à 100km/h peut avoir un effet positif. Évidemment, cela fait partie d'un plan plus global. Un plan de climat qui est ambitieux mais surtout réaliste avec 300 mesures concrètes et chiffrées. 

Est-ce qu'il n'y a pas un paradoxe de vouloir limiter la vitesse alors que dans le même temps, on sait que la région flamande veut élargir le ring ? Donc avoir des voitures qui roulent moins vite mais quand même en avoir plus. 

Je ne pense pas. Pour le ring de Bruxelles, il y a un scénario d'optimisation. On va séparer le trafic de transit et de destination comme ça, le trafic peut être plus fluide avec moins de bouchons. Ce n'est pas en contradiction, peut-être au contraire, avec une limitation de la vitesse. Il s'agit d'avoir un transit durable qui est aussi optimale pour les riverains. Ce n'est pas contradictoire. 

 

Vos commentaires