En ce moment
 

L'enquête à Molenbeek se poursuit: la bourgmestre annonce cinq arrestations

  • Attentats de Paris: plusieurs arrestations et perquisitions à Molenbeek

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20perquisitions%20et%20arrestations%20%C3%A0%20Molenbeek-Saint-Jean

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20l

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20le%20point%20sur%20les%20perquisitions%20%C3%A0%20Molenbeek-Saint-Jean

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20la%20r%C3%A9action%20du%20premier%20ministre%20Charles%20Michel

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20le%20point%20sur%20l

  • Attentats%20de%20Paris%3A%20derni%C3%A8res%20infos%20depuis%20la%20conf%C3%A9rence%20de%20presse%20du%20parquet%20f%C3%A9d%C3%A9ral

 
paris

Une vaste opération policière a été menée ce samedi après-midi dans la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean, à proximité de la station de métro Osseghem. Sur place, des policiers lourdement armés ainsi que le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) de la Défense. Selon la Dernière Heure, trois des terroristes qui ont perpétré les attentats de Paris hier viennent de cette commune. Ce qui est sûr, c'est que trois arrestations y ont eu lieu samedi après-midi. Tard dans la soirée, une nouvelle opération était en cours, dans un autre quartier de Molenbeek. Ce dimanche, la bourgmestre annonçait deux arrestations supplémentaires, portant à cinq le nombre de personnes arrêtées.

Une instruction a été ouverte du chef d'attentat terroriste et de participation aux activités d'un groupe terroriste, a annoncé samedi soir le parquet fédéral. Ce dernier a été saisi par le parquet de Paris de l'exécution de quatre demandes d'entraide judiciaire internationales en relation avec les attentats commis vendredi soir. Il s'agit de devoirs visant en particulier une voiture immatriculée et louée en Belgique qui a été retrouvée à proximité du Bataclan à Paris, cible de terroristes.

Les devoirs demandés sont en cours d'exécution, précisait samedi soir le parquet fédéral. "Compte tenu du décès de trois victimes belges", une enquête spécifique a été ouverte au parquet fédéral et confiée à un juge d'instruction bruxellois anti-terroriste, explique le parquet fédéral. Plusieurs arrestations et perquisitions ont été effectuées en fin d'après-midi à Molenbeek-Saint-Jean, précise la même source, sans préciser le nombre de personnes interpellées.


Nouvelle opération durant la nuit

A aucun moment ce samedi le parquet fédéral n'a stipulé que les opérations sur la commune avaient pris fin. Et en effet, vers 22h30, une opération était en cours du côté de la place Jef Mennekens et de la rue de Koninck, tandis que selon nos confrères de la RTBF, c'est à l'opposé, aux abords de la place communale de Molenbeek, qu'une nouvelle opération avait lieu à 23h00.

Plusieurs voitures en lien avec les attentats

Plusieurs perquisitions ont été menées samedi soir et dans la nuit à Molenbeek. En effet, deux voitures immatriculées en Belgique sont en lien avec les attentats de Paris.

Un homme qui avait loué une voiture Polo (de teinte noire ou grise selon les sources - photo) identifiée devant le Bataclan à Paris a été interpellé samedi à Molenbeek-Saint-Jean au cours d'une perquisition, a indiqué le ministre de la Justice Koen Geens. Les autorités belges ont pu identifier la personne qui louait la voiture, via son frère qui est fiché en Belgique. "Il y avait une crainte évidente qu'il pourrait y avoir un lien avec ce qui s'est passé à Paris. Il y avait presque trop de coïncidences pour que ce ne soit vrai. Nous ne savons cependant pas si cette personne a effectivement été impliquée dans les attentats. Pour ce que l'on sait, elle est toujours en vie", a déclaré Koen Geens sur la VRT. Selon les autorités françaises, il s'agit d'un homme de nationalité française, mais domicilié en Belgique. Il a été contrôlé ce matin à la frontière belge avec deux autres personnes à bord d'une voiture qui n'est pas cette Polo. Le Premier ministre Charles Michel, présent sur le plateau du RTLINFO 19H, a confirmé cette information. 

Une voiture Seat, portant des plaques d'immatriculation belges et aussi recherchée dans le cadre des attentats à Paris, a par ailleurs a été retrouvée au cimetière du Père-Lachaise à Paris, a-t-il ajouté. Une autre information, non vérifiée, faisait état de tickets de parking de Molenbeek retrouvés dans une voiture aux plaques belges. Il pourrait s'agir de cette Seat.

Trois terroristes venant de Molenbeek?

Selon les informations citées par nos confrères de la Dernière Heure, le but de ces perquisitions est "de retrouver des éléments dans les logements de trois jeunes ayant participé aux attentats de Paris", qui viennent tous de Molenbeek. Le ministre de la Justice Koen Geens ne confirme pas si une partie des terroristes sont de nationalité belge. Seule information donc: l'un d'eux est un Français habitant Molenbeek.


Cinq arrestations à Molenbeek

Koen Geens a confirmé que plusieurs personnes ont été arrêtées ce samedi à Molenbeek. Ce dimanche, la bourgmestre de la commune, Françoise Schepmans, indiquait que cinq personnes avaitent été arrêtées samedi. Selon elle, "on peut envisager qu'il s'agit d'un réseau". Le parquet fédéral n'a pas souhaité communiquer. L'une de ces personnes a été interpellée sur la commune bruxelloise alors qu'elle prenait la fuite, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Le parquet a refusé de dire si ces personnes arrêtées sont connues des services de renseignement belges.

Les personnes interpellées seront interrogées par des enquêteurs en terrorisme de la police judiciaire fédérale dans le courant de la soirée et de la nuit. Elles pourraient être présentées dimanche à un juge d'instruction. Le parquet fédéral pourrait à nouveau communiquer dimanche en fonction du déroulement et de la situation de l'enquête.

Contacté par Emmanuelle De Praet, le parquet indique que trois des personnes arrêtées seront présentées à un juge d'instruction.

arrestation

Panique dans les rues

Le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) de la Défense ainsi que des équipes de Sibelga ont été appelée sur place et sont reparties peu avant 18h00. Des rumeurs ont fait état d'engins explosifs dans la rue, mais rien n'indique qu'il s'agissait d'une information solide. Les policiers de la commune, "très nerveux" selon notre journaliste Benjamin Samyn, "invitent les personnes en rue à quitter la zone" de la station de métro Osseghem. Un témoin qui se trouvait dans la chaussée de Gand, à 100 mètres de la station, nous a décrit la situation qu'il venait de vivre. "Il y avait des femmes avec des poussettes qui couraient vers moi dans la rue, puis les voitures ont commencé à faire demi-tour. Alors moi aussi je suis parti avec ma famille pour nous mettre en sécurité", explique-t-il.


Molenbeek, une sorte de base arrière pour les terroristes

Molenbeek est qualifié de "nid de terroristes" par notre spécialiste Dominique Demoulin. En effet, presqu'à chaque fois qu'un attentat terroriste a lieu ou est déjoué, Molenbeek revient. Le terroriste du Thalys, El Khazzani, y avait trouvé ses armes. Idem pour Coulibaly qui les a trouvées à Bruxelles, dans l'affaire Charlie Hebdo. Mehdi Nemmouche a séjourné à Molenbeek dans le quartier où se déroulent les perquisitions. Plus loin dans le temps, il faut encore signaler que l'un des commanditaires des atentats de Madrid y aurait séjourné peu de temps avant de les perpétrer, sa famille vivait alors à Molenbeek. Enfin, des départs étaient organisés vers la Somalie depuis un salon de coiffure de la commune.

molenbeek


Vos commentaires