En ce moment
 
 

Accident d'un bus scolaire près d'Anvers: 5 morts

 
 

Un autocar transportant des jeunes Russes âgés de 15 à 22 ans a quitté la route et chuté d'une quinzaine de mètres, faisant cinq morts, dont trois adolescents, et une quinzaine de blessés, dimanche matin. L'accident, survenu pour des raisons encore indéterminées, s'est déroulé à Ranst, en province d'Anvers.

L'accident s'est produit dimanche vers 06H30 sur une autoroute à hauteur de la commune de Ranst, à une dizaine de kilomètres de la ville d'Anvers. Le bus immatriculé en Pologne transportait 42 passagers, pour la plupart de jeunes Russes âgés de 15 à 22 ans, a indiqué la commune de Ranst dans un communiqué. Trois adolescents sont morts, de même que le chauffeur, qui selon les médias était polonais, et un accompagnateur, selon le dernier bilan. Le ministère des Situations d'urgence à Moscou a fait état de la mort d'une femme.


 
Parmi les 14 blessés, deux luttent contre la mort

Quatorze personnes ont été blessées, dont cinq grièvement. Parmi elles, deux luttaient toujours contre la mort en milieu de journée. Les blessés ont été évacués dans différents hôpitaux de la région. Une vingtaine de passagers indemnes ont été transférés vers un centre d'accueil installé dans une caserne des pompiers toute proche, où ils ont été pris en charge par des médecins et par une cellule psychologique. "Ils sont très choqués, mais l'ambiance est très calme et apaisée", a déclaré un porte-parole de la Croix Rouge.



Les familles seront accueillies en Belgique

Les autorités préparent aussi l'accueil des familles russes qui voudront venir en Belgique auprès des victimes. Les jeunes venaient de la région de Volgograd, dans le sud-ouest de la Russie, et se rendaient à Paris, selon le communiqué de la commune de Ranst.


 
Le bus est le seul véhicule impliqué

Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues. Le bus roulait sur la bande de droite et, juste avant d'arriver sur un pont, a dévié de sa trajectoire avant de dévaler un talus et de se retrouver sur le flanc, une quinzaine de mètres en contrebas. Aucun autre véhicule n'a été impliqué dans l'accident. Aucune trace de freinage n'aurait été constatée, ce qui pourrait laisser supposer un endormissement du chauffeur, selon les médias locaux.

Le parquet, qui est chargé de l'enquête, a désigné un expert. L'autocar a été remonté de dessous le pont en milieu de journée.


 
Elio Di Rupo et Joëlle Milquet présentent leurs condoléances

"Mes pensées vont aux victimes de l'accident de car à Ranst. Nos services de secours et autorités mettent tout en oeuvre pour les aider", a assuré le Premier ministre, Elio Di Rupo, sur Twitter. La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, devait se rendre sur les lieux de l'accident dans l'après-midi pour rencontrer les victimes et saluer les secours, qui sont intervenus très rapidement.


 

Vos commentaires