En ce moment
 
 

"Une voiture est sortie de n’importe où, c’était vraiment la panique": Loan, présent lors du drame à Strépy-Bracquegnies, raconte

 
 

L’horreur s’est produite ce dimanche matin à Strépy-Bracquegnies, dans l’entité de La Louvière. Une voiture a foncé dans la foule, percutant plusieurs personnes venues célébrer le carnaval. Loan, un habitant de l’entité, a assisté au drame. Il était présent avec des amis pour assister au ramassage des Gilles. Il nous raconte ce qu’il a vécu.

La journée avait pourtant bien commencé pour Loan et ses amis. Le petit groupe s’était levé aux aurores pour assister au ramassage des Gilles. Un événement que tous attendaient avec beaucoup d’impatience, après deux années noircies par le Covid. "Il était aux alentours de 3h30. J’étais avec des amis, on remontait pour aller vers la salle omnisport de Bracquegnies. La société des Boute-en-Train avait commencé à faire le cortège, on a pris des gens au ramassage et on s’est arrêté devant les habitations", nous relate Loan.

Cet individu a fait demi-tour et il a percuté d’autres personnes

Puis, tout d’un coup, les choses ont pris une tournure inattendue : "Une voiture est sortie de n’importe où, on ne l’a même pas vue arriver. On n’était pas loin d’une centaine de personnes, je dirais. Et il a foncé dans la foule. Cet individu a fait demi-tour et il a percuté d’autres personnes", raconte le Louvièrois, choqué.

Pris de peur, les gens ont commencé à se disperser, à courir partout, à crier. "C’était vraiment la panique. Nous, on a essayé de faire ce qu’on a pu. Il y avait une gamine juste-là, à deux doigts de passer sous les roues de la voiture. J’ai eu le temps de la prendre et la jeter dans l’herbe. Elle n’aurait peut-être plus été là sinon. C’était traumatisant", confie Loan.

Le cortège était en marche

Comme il le faisait chaque année avant que le Covid ne vienne interrompre la tradition, cet habitant de Strépy-Bracquegnies souhaitait simplement suivre le cortège et faire la fête avec ses amis. "C’était la première fois que je commençais si tôt… On suivait le cortège, on commençait à prendre les sociétés pour venir dans le centre du village, là où la fête est depuis toujours… C’est horrible, ce n’est pas un moment qu’on attend, surtout qu’on est tous là pour vivre un moment de plaisir, pour s’amuser du moins", dit-il, ému.

Ce dramatique incident a jeté un froid sur la région, faisant totalement retomber l’ambiance festive et carnavalesque de ce matin. Vers 10 heures, Loan se trouvait toujours sur place mais loin du lieu précis du drame. "J’en ai la chair de poule et des palpitations." Cet habitant espère qu’un hommage sera rendu aux victimes.

Selon nos informations, le dernier bilan provisoire fait état de 6 morts et 10 blessés graves.  


 

Vos commentaires