En ce moment
 
 

À Tournai, les dernières arches du Pont des trous sont tombées: "Il est trop tard pour pleurer"

Le Pont des trous, comme les Tournaisiens, ne l’ont jamais vu. La porte d’eau n’est plus. Seules ses tours du 13ème siècle sont debout. "Ça me touche que le pont soit démoli, mais il faut vivre avec son époque", lâche une habitante. "C’était un mal nécessaire. A partir du moment où l’on souhaitait faire en sorte que des bateaux plus importants traversent la ville, il fallait nécessairement passer par là. Et il est trop tard pour pleurer", poursuit un riverain. 

Après cette déconstruction, le fond de l’Escaut est nettoyé. Au total, 3.500 tonnes de pierres et de béton seront sorties des eaux. Les pièces historiques seront conservées.

"C’est une obligation de récupérer au maximum les pierres. Tous les éléments vont être triés à Andenne, à la Carrière de Gore, de façon manuelle.  Nous allons examiner pierre par pierre pour voir si elle a les caractéristiques mécaniques suffisantes et les bonnes dimensions pour reconstruire", indique Christophe Vanmuysen, Inspecteur général du Service Public de Wallonie Mobilité et Infrastructures.

Objectif : rouvrir le passage sur l’eau. Cette semaine, 183 bateaux ont franchi le Pont des trous en 3 jours lors de l’arrêt des travaux. "Toute une série de mesures de sécurité sont prises afin d’éviter que le bateaux endommagent leur coque. Nous allons passer un gabarit, un sonar multifaisceaux mètre par mètre, pour repérer les éventuels éléments qui seraient tombés dans la voie d’eau et qui ne seraient pas retirés",  précise l'inspecteur général. 

La navigation reprend dès le 12 août. Les nouvelles arches seront construites fin 2021.

Vos commentaires