En ce moment
 
 

Charleroi: un pédophile abuse de 3 jeunes garçons défavorisés dans sa caravane

Charleroi: un pédophile abuse de 3 jeunes garçons défavorisés dans sa caravane

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné, ce lundi, Yves V. à 9 ans de prison ferme. L'individu, en état de récidive, avait abusé de trois jeunes garçons défavorisés, dont un en état de déficience mentale.

Yves V., le prévenu, n'avait pas comparu à l'audience, préférant se faire porter pâle sans fournir de certificat médical ni prévenir son avocat. Il avait en outre réclamé une escorte policière, se disant menacé et avait écrit un courrier au tribunal pour demander son euthanasie.

De l'argent, un vélo et des jeux contre son silence

Les faits reprochés au prévenu se sont déroulés en deux phases. Dans un premier temps, il avait accueilli dans sa caravane une amie et son fils, jetés à la rue. Selon le parquet de Charleroi, le prévenu s'était rapproché du jeune garçon, souffrant d'un retard mental, et avait fini par procéder à des attouchements, puis à le violer après lui avoir fait consommer de l'alcool. Pour acheter son silence, il lui avait offert de l'argent, un vélo et des jeux Playstation. L'enfant s'était toutefois confié à un éducateur de son centre, ce qui avait entraîné l'interpellation d'Yves V..

Des attouchements dans sa caravane

Libéré sous conditions alternatives, l'individu avait rapidement récidivé avec des jeunes adolescents du camping de Mariembourg. Il avait abordé ses victimes en leur proposant de les rétribuer pour des menus travaux, avant de procéder à des attouchements dans sa caravane. Deux garçons ont ainsi été la proie de ses agissements.

9 ans de prison ferme

A l'audience, le parquet avait requis un minimum de 5 ans de prison. Dans son jugement, le tribunal a retenu l'extrême gravité des faits, la facilité de passage à l'acte du prévenu et son absence de prise de conscience. Ce dernier avait notamment affirmé qu'un enfant de 12 ans provoquait les relations. Yves V. a finalement écopé de 9 ans de prison ferme et été déchu de ses droits civiques pour dix ans.

Vos commentaires