En ce moment
 

Sindia a fait demi-tour devant une course cycliste à Wasmes, 20 coureurs sont blessés: "J’ai entendu des 'boum', des cris, les enfants qui hurlaient derrière"

Le bilan est lourd à Wasmes, dans l'entité de Colfontaine, dans le Hainaut: des cyclistes qui participaient à une course se sont heurtés à une voiture qui faisait demi-tour dans une rue. 20 personnes ont été blessées dont 4 grièvement. La conductrice incriminée s'est expliquée au micro de Thibaut Baltazar et Gaetan Zanchetta pour le RTL INFO 19H.

Vingt coureurs cyclistes qui participaient à une course du championnat provincial hors-FCWB (Fédération cycliste Wallonie-Bruxelles) ont été blessés dimanche après-midi après avoir percuté une voiture à Wasmes (Colfontaine, Hainaut). Une mère de famille a fait demi-tour avec sa voiture devant les coureurs pour une raison inconnue. "Cet accident s'est produit par pure coïncidence", indique le bourgmestre de Colfontaine Luciano D'Antonio.

Une information a été ouverte, a indiqué le parquet de Mons-Tournai. Le but de l'information est de savoir si la conductrice a commis un défaut de prévoyance ou de précaution.


20 blessés

L'accident s'est produit au neuvième et dernier tour de la deuxième des trois courses au programme de l'après-midi, dans la rue de la Louise, à 3 kilomètres de l'arrivée. "La rue de la Louise est en forte pente et les coureurs y roulaient à une vitesse comprise entre 70 et 80 km/h", indique le bourgmestre.

"C'est alors qu'une mère de famille, qui était au volant de sa voiture avec ses trois enfants à bord, a fait demi-tour pour une raison inconnue. Un premier coureur a percuté le véhicule, avant ses poursuivants." On déplore au total 20 blessés à des degrés divers. Trois coureurs, originaires respectivement de Flandre, des Pays-Bas et d'Allemagne, souffrent de fractures ouvertes. Quatre coureurs ont subi une commotion. Les autres souffrent de blessures légères.


"J'ai entendu des 'boum', des cris, les enfants qui hurlaient derrière"

Interrogée par RTL INFO, la conductrice, qui habite juste en face, raconte: "J’étais garée pour aller vers le haut. J’ai voulu faire demi-tour. Je précise qu’il n’y avait pas de voiture de police, pas de motard, rien du tout. Il y avait juste une voiture normale qui passait. Je l’ai suivie en faisant demi-tour, et tout d’un coup, j’ai entendu des 'boum', des cris, les enfants qui hurlaient derrière, les carreaux qui ont pété. Je n’ai rien compris, donc je me suis mise sur le côté, j’ai été voir mes enfants", raconte-t-elle.

Elle est entendue par la police: "J’espère qu’il n’y a pas eu trop de blessés graves. Il n’y en a qu’un qui a touché ma voiture, et les autres ont foncé sur lui. Avec la côte, on ne voit rien du tout, il n’y avait aucune signalisation, rien du tout", affirme-t-elle.


"Pure coïncidence"

Neuf véhicules médicalisés ont été dépêchés sur place et les blessés ont été répartis dans les hôpitaux de la région (Warcquignies, Ambroise Paré, Mons et Saint-Joseph). "J'ai demandé à la police de se rendre dans ces hôpitaux afin d'obtenir le feedback le plus précis possible de l'état des blessés", ajoute le bourgmestre. "L'organisateur de la course s'était félicité en début de programme des mesures de sécurité mises en place. Cet accident s'est produit par pure coïncidence."


Que risque la conductrice?

Un expert automobile a été mandaté sur place par le parquet pour déterminer les circonstances de l'accident. Le véhicule impliqué avait été déplacé après l'accident, a précisé le parquet. Le parquet a par ailleurs indiqué qu'après l'accident avec les coureurs, le compagnon de la dame a arboré une batte de base-ball, le ton étant monté sur les lieux de l'incident. Un procès-verbal lui a été adressé pour menaces par geste et port d'arme prohibée. Le parquet a précisé que, si la conductrice a commis un défaut de prévoyance ou de précaution, elle risque une peine de prison de 8 jours à un an assortie d'une amende.

La troisième course du jour a été annulée par l'organisateur, "L'échappée du Hainaut", qui gère de nombreuses compétitions dans le provinces pour les coureurs hors-FCWB. Le parquet de Mons a été avisé des faits.

Vos commentaires