En ce moment
 
 

Attentats à Paris: comment en parler avec nos enfants? (vidéo)

 

Une minute de silence a été observée dans les écoles en Belgique après les événements tragiques de Paris. Des écoles où les professeurs ont aussi tenté d'expliquer, tant que faire se peut, aux enfant ce qu'il s'est passé vendredi soir.

Debout et respectueusement silencieux, ces jeunes ont entre 16 et 17 ans. L'âge auquel certains terroristes se sont fait sauer à Paris. Mais c'est aussi un âge idéal pour voir, comprendre et interpréter les nombreuses images diffusées à la télévision.

"J'ai eu peur que ça s'étende", a confié Juliette, 17 ans, au micro de nos journalistes Julien Modave et Marc Evrard. "Que ça soit le début de quelque chose de plus énorme. Que le lendemain, ça pète encore et encore. C'est ça qui m'a vraiment fait peur".

"On en doit pas céder à la panique ni à la haine", a indiqué de son côté Clara, 17 ans. "C'est ce qu'ils recherchent en fait. Ils attaquent le peuple pour qu'on ait peur, qu'on se divise. C'est comme ça qu'ils nous touchent".

Ces jeunes sont aussi tous conscients que leur avenir sera confronté de plus en plus souvent à ce genre d'actions.

"Si on ne fait rien, ils auront de plus en plus de pouvoir et il y aura de plus en plus d'attentats. Le dernier, c'était quand? C'était en début d'année...", a rappelé aussi Angelo, 16 ans.

Ce lundi, la plupart des rhétos de cette école de Liège ont décidé de s'habiller en noir. Leur professeur a diffusé la chanson "Imagine" de John Lennon. C'était leur façon à eux d'être solidaire.

 

Vos commentaires