En ce moment
 
 

Marie, la Wanzoise qui a survécu 6 jours coincée dans sa voiture accidentée, donne de ses nouvelles

Marie, la Wanzoise qui a survécu 6 jours coincée dans sa voiture accidentée, donne de ses nouvelles

Marie, la mère de famille qui a survécu six jours coincée sous la canicule dans sa voiture, après un accident, a pu quitter l’hôpital ce mercredi. Après avoir passé trois semaines au service de neurologie du CHU de Liège, elle a été transférée au centre de revalidation d’Esneux. Son état s'améliore jour après jour.

Après avoir miraculeusement survécu à un accident à Saint-Georges-sur-Meuse (en province de Liège), Marie (également surnommée Corine, ndlr), elle souffre toujours de ses blessures à la nuque. 

Actuellement, elle se soigne au centre de revalidation d’Esneux. Elle a accordé un entretien à nos confrères de SudPresse.


"J’étais très angoissée"

"Je devais normalement être transférée dans une semaine mais ma prise de sang était plutôt bonne. Les médecins des deux hôpitaux ont finalement pris la décision de me transférer au centre de revalidation. J’étais très angoissée, c’est l’inconnu pour moi. Je me réjouis d’avoir le programme et de savoir ce qu’on va faire", a confié l'habitante de Wanze.

Il y a quelques jours, Marie avait dû être réopérée car une bactérie était venue se loger dans sa nuque. "Je vais continuer à me battre pour récupérer le plus vite possible."


"Au minimum deux mois au centre"

Pour retrouver une bonne forme physique, elle va suivre une revalidation avec plusieurs séances de kinésithérapie. "Deux fois par jour, je vais effectuer des exercices. Je vais rester au minimum deux mois au centre."

Ses douleurs à la nuque sont encore bien présentes. "J’ai très mal depuis que l’on m’a opérée de la bactérie. Je dois rester sous antibiotiques pendant 4 semaines", a-t-elle précisé à nos confrères de SudPresse.

Eloignée de ses proches, Marie, 45 ans, a connu quelques moments compliqués. "Mes trois enfants vont bientôt retourner à l’école et je ne pourrai pas être présente. (...) Depuis que l’on m’a retrouvée, je n’ai pas pu profiter de moments rien qu’avec eux. C’est dur d’être loin d’eux."

La Wanzoise garde le moral en disant qu'elle pourra très bientôt se déplacer en fauteuil roulant dans le centre de revalidation.

Vos commentaires