En ce moment
 
 

Un ramoneur reconnu coupable du décès d’une sexagénaire à Grivegnée: il avait négligé son travail

Un ramoneur reconnu coupable du décès d’une sexagénaire à Grivegnée: il avait négligé son travail

Un ouvrier a été condamné pour avoir négligé son travail chez une dame de Grivegnée. Le mauvais entretien de la cheminée avait tué la sexagénaire…

Un ouvrier ramoneur, âgé de 49 ans, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 4 mois de prison avec sursis et à une amende de 275 euros avec sursis pour avoir causé le décès involontaire d'une dame de 65 ans. Lors du ramonage d'une cheminée, cet ouvrier avait commis une erreur qui a été fatale à la victime.

Cette dame qui habitait dans une maison sociale de Grivegnée était décédée le 7 décembre 2009 d'une intoxication au monoxyde de carbone. Une expertise avait démontré que le conduit d'évacuation de son foyer au gaz était obstrué par des gravats et de la suie, alors que l'entretien de ce conduit avait été réalisé 5 mois plus tôt.     

L'expertise avait déterminé une faute de l'ouvrier ramoneur qui avait négligé son travail et provoqué, par défaut de prévoyance et de précaution, l'homicide involontaire de la dame.     

L'ouvrier encourait une peine de 10 mois de prison, mais il contestait l'erreur et prétendait avoir réalisé l'entretien de la cheminée de manière professionnelle. Son avocat prétendait à la vétusté de la conduite de la cheminée.     

Sur la base des rapports des experts, le juge a cependant constaté que l'état de cette cheminée n'était pas mauvais. Il a déterminé que l'ouvrier avait bien commis une erreur qui a été fatale à la victime. En plus de sa condamnation pénale, le prévenu est condamné sur le plan civil à indemniser la famille de la victime d'un montant provisionnel de 10.000 euros.       

 

Vos commentaires