En ce moment
 
 

Harcèlement sexuel à Dinant: "J’ai un naturel tactile"

 
 

Omer Laloux, le directeur de la société de logement social La Dinantaise et conseiller communal cdH à Dinant, est accusé de harcèlement sexuel par une jobiste de 21 ans. L’homme se défend et invoque son "naturel tactile".

Une étudiante jobiste a déposé plainte pour harcèlement sexuel à l'encontre d'Omer Laloux, le directeur de la société de logement social La Dinantaise et conseiller communal cdH à Dinant, révèle mardi La Meuse-Namur. M. Laloux réfute les accusations à son encontre.

Il aurait tenté de l’embrasser et aurait soulevé son pull

L'étudiante, Amandine Delforge, 21 ans, travaille comme jobiste à La Dinantaise depuis trois ans. Elle a décroché ce job grâce à son père, Yves Delforge, échevin cdH à Mettet et membre du conseil d'administration de la société. Lors du congé de Carnaval, elle affirme que M. Laloux a tenté de l'embrasser et de soulever son pull alors qu'elle se trouvait dans son bureau. Elle a alors décidé de porter plainte.

"J’ai un naturel…tactile"

Omer Laloux conteste les faits. Il évoque une "ambiance familière" au sein de La Dinantaise. "J'ai un naturel, euh...tactile, disons ça ainsi. Quand je dis bonjour, j'aime bien toucher les gens, mais je ne suis pas le seul comme ça. Je ne me suis jamais départi d'une attitude normal envers Amandine", se défend le directeur, ajoutant voir dans cette affaire une "intention de le nuire" en pleine année électorale.      

Yves Delforge, le père de la victime présumée, a interpellé le conseil d'administration de La Dinantaise, qui évoquera le cas jeudi soir.


 

Vos commentaires