En ce moment
 
 

Menaces et insultes envers des policiers à Namur: un homme risque jusqu'à 6 ans de prison

Menaces et insultes envers des policiers à Namur: un homme risque jusqu'à 6 ans de prison
© BELGA IMAGE
 
 

Le parquet de Namur a requis jeudi devant le tribunal correctionnel une peine de six ans de prison à l'encontre d'un prévenu poursuivi pour harcèlement, menaces et détention d'armes.

L'homme, né en 1996, a harcelé 12 policiers de la zone Namur Capitale et un agent pénitentiaire entre janvier 2017 et avril 2022.  Les agissements ont eu lieu via les réseaux sociaux et par téléphone. Et ont perduré alors que le prévenu avait été placé en détention préventive. 

Il menaçait et insultait les policiers, mais usurpait également leur identité en créant de faux profils aux noms de certains. Il lui arrivait également de commander de la nourriture au nom de certains et de la faire livrer chez eux en pleine nuit. Le prévenu a également mené des enquêtes approfondies sur la vie privée de certains agents. Il ne reconnaît qu'une partie de ces faits de harcèlement. Lors d'une perquisition, un pistolet, un fusil de chasse à canon scié et un spray lacrymogène ont été découverts chez lui. 

Questionné au sujet de ses motivations, il a affirmé qu'il voulait en découdre physiquement avec les agents concernés. Évoquant un dossier "hors du commun" et craignant un passage à l'acte vis-à-vis des représentants des forces de l'ordre, le substitut Seminara requiert une peine de 6 ans de prison afin de mettre un terme définitif à ces agissements.

Le conseil du prévenu, Me Lejeune, plaide une peine assortie de mesures probatoires, dont un suivi psychologique. Jugement le 15 septembre.


 

Vos commentaires