En ce moment
 

Son grand-père était planteur de cacaoyer, elle est devenue chocolatière de l'année en Wallonie: "Sans le chocolat, je ne vis pas"

Le célèbre guide gastronomique "Gault et Millau" vient de décerner le titre de chocolatier de l'année 2019 en Wallonie à une chocolatière de Ciney. Euphrasie Mbamba est d'origine camerounaise et explique son lien avec le cacao dès son plus jeune âge. Elle a fait du chocolat de luxe sa spécialité. Une équipe du RTL INFO 19H l'a rencontrée.

Tout a commencé il y a 4 ans pour la chocolaterie, mais le lien avec le cacao remonte à bien plus longtemps. Le grand-père de la chocolatière était planteur de cacaoyer au Cameroun. Ses fèves viennent de la terre natale d’Euphrasie Mbamba, de la plantation familiale. "Arrivée en Belgique, j’ai constaté que ce que mon grand-père vendait sur la place du marché, était transformé en chocolat ici en Europe, donc j’ai voulu en faire ma passion, ma vocation", confie-t-elle. "Quand je sens du chocolat, rien que par les odeurs, j’ai l’impression de retrouver ma terre natale".

Spécialisée dans le chocolat de luxe, l’artisane a le respect des racines et celui des produits locaux. Miel de Pessoux, couque de Dinant… Des alliances se forment, et elles sont parfois étonnantes. "Par exemple, une brasserie a utilisé notre fève pour faire de la bière, et en échange, on utilise la bière pour donner du goût à nos pralines. Si on veut que notre région se développe, c’est déjà en communiquant entre nous".

Euphrasie a créé 6 emplois. Elle produit 8 tonnes de chocolat par an. Elle est une véritable accro: "Je ne le cache pas, je le suis, parce que j’adore le chocolat, je suis comme Obélix, je suis tombée dedans. Sans le chocolat, je ne vis pas. Je suis la femme chocolat", s’amuse-t-elle.

Déjà primée meilleur artisan de Belgique en 2017, les demandes pour exporter ne manquent pas. Mais l’artisane préfère d’abord se concentrer sur la Wallonie avec ses 4 boutiques, avec sagesse.

Vos commentaires