En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: des clients accusent les supermarchés de ne pas désinfecter les caddies

Coronavirus en Belgique: des clients accusent les supermarchés de ne pas désinfecter les caddies
CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique se manifeste concrètement par une série de mesures restrictives dans la vie quotidienne des citoyens afin de contenir la propagation du virus SARS-Cov-2. Parmi celles-ci, la limitation du nombre de clients au même moment dans un supermarché et, de plus en plus, l'obligation de prendre un caddie. Ceux-ci doivent théoriquement être désinfectés entre deux clients. Mais, selon certains, ce ne serait pas toujours le cas. Les grandes enseignes démentent fermement.

Certains grands magasins obligent désormais les clients à utiliser un chariot de courses (caddie) pour faire leurs provisions. La règle, que beaucoup ne comprennent pas, permet de faciliter la distanciation sociale de 1 mètre 50 minimum entre les clients et de savoir combien de consommateurs sont présents dans le magasin. Le chariot pour faciliter la mise à distance des clients, c'est bien. Mais il y a le risque que le chariot, qui passe de mains en mains au cours de la journée, devienne lui-même un agent de contamination. C'est pourquoi ceux-ci sont désinfectés entre deux clients. Cependant, plusieurs clients nous ont affirmé n'avoir pas observé l'opération de désinfection.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

"Pendant la file d'attente, j'ai pu observer que les caddies étaient replacés avec les autres, et qu'ils étaient automatiquement pris par une autre personne sans avoir été désinfectés ni par un membre du personnel ni par le vigile", accuse ainsi Philippe via notre bouton orange Alertez-nous. Pour cette raison, Philippe a refusé de prendre un caddie pour entrer dans le magasin et, en retour, l'entrée lui a donc tout simplement été refusée.

Belinda, toujours via notre bouton orange Alertez-nous, assure aussi avoir constaté que les chariots, en particulier leur poignée, n'étaient pas désinfectés. "Les caddies ne sont pas désinfectés et rien n'est mis à disposition pour le faire, donc nous pouvons très bien être contaminés à cause de ça."

Nous avons relayé ces accusations aux principales enseignes du pays. Toutes nous assurent à 100% que chaque caddie est désinfecté, et que les caddies utilisés ne sont en aucun cas mélangés avec ceux qui sont propres. "Chaque fois qu’un client utilise un caddie, une personne nettoie et désinfecte ce caddie", assure-t-on chez Delhaize. "Je l’ai constaté moi-même dans nos magasins", poursuit son porte-parole. "Nous avons deux files : une file de caddies propres, et une file de caddies à désinfecter.

Si les clients respectent cette procédure, ils ont la certitude que leur caddie a bien été désinfecté

Du côté de Carrefour, c'est également la procédure mise en place. "Un endroit est indiqué dans chaque magasin", nous précise-t-on. "C'est là qu'il est demandé aux clients de prendre leur caddie pour faire leurs courses et de le déposer après leurs achats. Si les clients respectent cette procédure, ils ont la certitude que leur caddie a bien été désinfecté."

Dans d'autres magasins, comme certains grands Colruyt, c'est le vigile chargé de contrôler les entrées qui vous distribuera un caddie. C'est ce même vigile qui passera un coup de nettoyant sur les poignées du caddie avant de le donner au client suivant. 

Enfin, chez Aldi, c'est une entreprise externe qui est chargée du nettoyage des caddies, comme nous l'assure le porte-parole du magasin. "Une entreprise externe nettoie plusieurs fois par jour les surfaces fréquemment utilisées : les poignées de caddies, poignées de portes, interrupteurs, terminaux Bancontact, etc."

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

Vos commentaires