En ce moment
 
 

Elodie doit se débarrasser de la caravane familiale du camping Val de Poix, racheté par une entreprise flamande: "Ça a été un choc!"

Elodie doit se débarrasser de la caravane familiale du camping Val de Poix, racheté par une entreprise flamande:
 
 

Elodie connait le Camping Val de Poix depuis son enfance. Sa caravane a d’abord appartenu à ses grands-parents qui l’avaient eux-mêmes rachetée d’un autre campeur de Val de Poix. Le camping ayant changé de main, elle se voit contrainte de quitter les lieux. Elle offre donc sa caravane aux sinistrés qui en auraient besoin.

"Quand on a reçu la lettre recommandée nous disant d’enlever nos affaires, ça a été un choc […] On avait vu des affiches, mais on ne pensait pas que c’était déjà vendu", nous explique Elodie, une habituée du Camping Val de Poix. Elle nous a cependant confié que tout le monde n'avait pas été aussi surpris qu’elle : "Certains savaient que le camping était en vente depuis 2 ans et d'autres, comme moi […] n'étaient pas du tout au courant".

Le lieu de vacances avait déjà changé de main une fois. "J’étais encore petite, donc ça devait être il y a environ dix ans", raconte la jeune femme. Mais lorsque Mariska et Rinus ont repris le camping, tout le monde a pu rester.


Une vue aérienne du camping (D.R.)

Camping de luxe

Cette fois, les nouveaux propriétaires, Corsendonk Campings, comptent effectuer des travaux et transformer Val de Poix en "camping de luxe", selon Elodie. Toutes les caravanes de location à l’année doivent donc partir. Une cinquantaine de vacanciers annuels sont concernés. Pour Adriaan Nolens, le nouveau gérant du camping, il était impossible d’intégrer les locations annuelles avec leur nouveau concept : "C’est notre décision, nous allons créer des locations de tiny houses (petites maisons) et des séjours en tentes safaris de luxe." Difficile d’obtenir plus d’informations de sa part: "Tout a déjà été publié", se contente de dire le propriétaire. 

Elles ne peuvent pas être posées ailleurs à cause des nouvelles réglementations

Selon Elodie, beaucoup ne pourront pas replacer leur caravane dans un autre camping. "Certaines caravanes ont plus ou moins 20 ans et ont encore un toit plat. Elles ne peuvent pas être posées ailleurs à cause des nouvelles réglementations." Elle fait partie de ces personnes: sa caravane, qui a d’abord appartenu à ses grands-parents, a plus de 40 ans.

Elodie et d’autres vacanciers ont trouvé la solution : offrir leurs caravanes aux victimes des inondations de l'été 2021. "Même si on n’a pas un hiver très rigoureux, je pense que ça peut faire plaisir. On entend encore souvent qu’il y a des sinistrés qui n’ont toujours nulle part où dormir." Les vacanciers ont créé un groupe Facebook pour l’occasion : Val-De-Poix – Les caravanes du Cœur

Le camping n'a pas été épargné par les inondations de l'été dernier: 


 
 


 




 

Vos commentaires