En ce moment
 

Rumeur de la viande de porc interdite dans les écoles d'Ath: "C'est toujours complètement faux!"

Sur les réseaux sociaux circule à nouveau une rumeur concernant une prétendue demande de parents d'élève musulmans à Ath. Comme nous l'a reconfirmé le bourgmestre de la commune, dont la plainte est sur le point d'aboutir, il s'agit d'un mensonge pur et simple.

Via le web et les réseaux sociaux, de nombreuses rumeurs circulent. De plus en plus souvent, des prédicateurs malintentionnés tentent de faire passer leurs messages en profitant de la crédulité des gens, beaucoup tenant pour vrais des propos publiés sur n'importe quel site internet.

C'est ce qu'on appelle un "hoax", un mot anglais qui désigne un mensonge créé de toutes pièces, et qui est conçu pour paraitre crédible et authentique.

Il y a des thématiques récurrentes, parmi lesquelles on retrouve sans surprise l'immigration et l'intégration.

"J'ai vu passer une photo sur Facebook où on affirme que des parents d'élèves musulmans ont demandé la suppression de la viande de porc dans les écoles d'Ath. Ça circule sur les réseaux sociaux, il y aurait même une pétition pour soutenir le bourgmestre qui aurait refusé de supprimer la viande de porc", nous a confié une internaute via la page Alertez-nous.

Le porc d'Ath refait surface…

Après vérification, il s'agit d'un "hoax" de l'été 2013, qui refait surface sur Facebook. Le réseau social est ainsi fait qu'actuellement, si quelqu'un commente, aime ou partage une vieille photo ou une vieille actu, elle apparait à nouveau dans les fils d'actualité des utilisateurs. Certaines personnes (re)découvrent donc actuellement une photo de cantine accompagnée de ce texte (extrait):

"Des parents d'élèves musulmans demandent la suppression de la viande de porc dans les cantines des écoles de l'entité d'Ath. Le mayeur a totalement refusé, et le secrétaire communal a envoyé une note à tous les parents pour s'en expliquer", débute le texte, avant d'empiler les lieux communs sur l'immigration et l'intégration des personnes de confession musulmane.

Il s'agit bel et bien d'une fausse information, comme l'expliqué Marc Duvivier, le bourgmestre d'Ath cité dans cette rumeur.

Démenti et plainte du bourgmestre

M. Duvivier avait déjà publié un démenti sur le site de sa commune au cœur de l'été 2013. Il y affirmait que "aucune personne de quelque nationalité ou ethnie que ce soit, n’a fait une telle demande auprès des services communaux, auprès de M. Bruno Boël, Secrétaire communal, ou de moi-même. C’est un mensonge".

Recontacté par nos soins, il a répété que c'était toujours "complétement faux", et qu'il n'y avait "jamais eu la moindre discussion ou la moindre demande à ce sujet", que ce soit "au niveau de la commune ou au niveau des écoles, auxquelles nous sommes pourtant très à l'écoute".

Une plainte a été déposée en juillet 2013. M. le Bourgmestre "ne peut pas en dire plus" pour le moment, car "la justice fait son travail". Il semblerait que les personnes à l'origine de ces fausses rumeurs soient sur le point d'être identifiées.

Vos commentaires