En ce moment
 

"On m'a dit que j'étais trop grosse pour danser": déterminée, Charity crée une troupe destinée aux rondes... et ça CARTONNE (vidéo)

Charity a fondé une troupe de danse qui donne confiance à de nombreuses femmes.

Depuis sa plus tendre enfance, Charity Holloway vit pour danser. Alors quand, à l'adolescence, on lui dit qu'elle est trop grosse pour être danseuse professionnelle, la jeune femme décide de réaliser son rêve sans se soucier des mauvaises langues. Malgré les nombreuses attaques et critiques, elle crée 4Thirty-Two, un groupe de danse destiné aux femmes "plus size" à Charlotte, en Caroline du Nord.

"Quand on est une danseuse grande taille, je suis persuadée que le corps bouge différemment", confie la fondatrice. "Votre poids et votre taille n'affectent pas votre beauté. Ca ne doit pas déterminer ce que vous êtes et ce que vous devez penser de vous-même", ajoute-t-elle.

Grâce à son initiative, elle donne confiance à de nombreuses femmes, qui jusqu'alors, étaient mal dans leur peau. "C'est le premier groupe de danse dans lequel j'ai pu faire partie. Ici, toutes les filles ont des formes et ont confiance en elles", explique Natalie, danseuse de la troupe.
Sans-titre-3

Charity avoue cependant qu'elle se sent encore régulièrement jugée à cause de son corps. Mais elle essaie d'en faire une force. Les 4Thirty-Two sont désormais invitées à travers le monde. On a été en Italie, elles iront prochainement en Chine.

Les danseuses talentueuses s'entrainent sans arrêt. Elles sont heureuses que leur troupe devienne un symbole de leur combat quotidien. "Les gens pensent souvent que les femmes rondes sont fainéantes, on veut prouver que ce n'est pas vrai", lance-t-elle. 

"Mon rêve est de devenir danseuse professionnelle. J'aimerais partir en tournée avec des artistes ou danser dans un clip", espère-t-elle. "Lorsque je danse, c'est le seul moment où je me sens vraiment moi-même", précise l'Américaine qui compte bien poursuivre son rêve. 

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires