En ce moment
 

Le film scandale de Cannes "Mektoub My Love" continue à choquer: le réalisateur aurait exigé une scène de sexe non simulée

Le film scandale de Cannes
@Belga

Le réalisateur du film "Mektoub My Love", Abdellatif Kechiche a choqué la croisette lors du festival de Cannes. Son film, jugé par certains comme pornographique, dépeint une histoire d’amour sur fond de boîte de nuit et de scènes très osées. Le départ de l’actrice principale lors de la projection et un nouveau témoin ravivent le scandale.

Lors de la diffusion du film à Cannes, plusieurs personnes étaient sorties de la salle écœurées par le film Mektoub My Love du réalisateur Abdellatif Kechiche. Même l’actrice principale, Ophélie Bau avait quitté le festival. Mais un autre témoignage relance le débat autour de ce film. Il affirme dans le Midi Libre que le réalisateur de 58 ans aurait exigé que ses acteurs ne simulent pas les scènes de sexe.

Et des scènes de sexe, il y en a. La principale montre un cunnilingus durant pas moins de 13 minutes. Le réalisateur avait déjà fait polémique en 2013 avec La vie d’Adèle. Ce témoin raconte: "Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque épuisant tous les acteurs, et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n’étaient pas disposés." Des allégations déjà formulées en 2013 par Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, actrices principales dans La vie d'Adèle.

Il poursuit: "à force d’insister, au fil des heures et alors que l’alcool était régulièrement consommé sur place, il réussit à obtenir ce qu’il voulait". Même si le réalisateur avait remporté la palme d’or du festival en 2013, cette fois-ci, l’image de son film est plus que ternie. Ses méthodes sont largement critiquées par une grosse partie de la communauté cinématographique.

Vos commentaires