Accueil People

Jennifer Aniston répond cash aux rumeurs qui prétendent qu'elle a préféré avoir une carrière que des enfants

Jennifer Aniston a accordé au magazine The Hollywood Reporter une interview qui restera dans les archives. L'ancienne interprète de Rachel Green dans la série Friends, a tenu à aborder le sujet de la maternité, et a souhaité répondre aux hypothèses infondées selon lesquelles elle aurait sacrifié sa chance d'être mère pour sa carrière d'actrice.

La star de 52 ans a fustigé les personnes qui s'expriment sur sa vie sans rien savoir de ses antécédents "personnels" ou "médicaux". En 2006, après sa séparation d'avec Brad Pitt, Jennifer Aniston, alors âgée de 36 ans, avait déclaré à Vanity Fair qu'elle "avait toujours voulu avoir des enfants", déclarant à l'époque: "Je l'ai voulu, je le veux et je l'aurai". 

Et de refléter sur sa vie: "J'avais l'habitude de tout prendre très personnellement – ??les rumeurs de grossesse et toute l'hypothèse selon laquelle "elle a choisi la carrière plutôt que les enfants"", a-t-elle déclaré. "C'est comme: "Vous n'avez aucune idée de ce qui se passe avec moi personnellement, médicalement, pourquoi je ne peux pas… puis-je avoir des enfants?" Ils ne savent rien", a-t-elle poursuivi, qualifiant cette spéculation de "blessante" et "tout simplement désagréable".

Etelle précise sur le ton de la plaisanterie que "non, elle n'aura pas des jumeaux miracles à 52 ans".

Jennifer Aniston s'est également penchée sur ses relations conflictuelles avec sa mère. Elle a détaillé qu'elle refusait de céder à la victimisation comme sa défunte mère, et de ne pas vivre dans la rancoeur.

La star a également abordé la pandémie du coronavirus qui sévit actuellement dans le monde. Elle préfère désormais inviter ses amis chez elle que d'aller au restaurant. Elle a affirmé qu'elle n'avait fréquenté que cinq restaurants différents depuis le début de la pandémie, et qu'elle aimait s'en tenir à ces établissements car ils exigeaient une preuve de vaccination pour entrer.

"Vous savez, quelqu'un m'a littéralement traitée de "Vax libéral" l'autre jour. Je ne comprends pas pourquoi je suis victime d'intimidation parce que je ne veux pas que les gens tombent malades? Je veux dire, c'est de cela dont nous parlons", a-t-elle déclaré.

Depuis le début du confinement, elle s'est mise à la cuisine, et prend du plaisir à préparer des petits plats pour ses amis. Elle a même décidé de réintégrer les glucides à ses repas et confie nourrir un amour pour les plats à base de pâtes.

À la une

Sélectionné pour vous