En ce moment
 

"J'ai honte": Dany Boon révèle une habitude étrange qu'il a développé face au covid-19

© Belga Images
 
 

L'acteur et réalisateur français Dany Boon est à la tête d'un nouveau film, "8 rue de l'Humanité", qui sortira sur Netflix ce 20 octobre. Le confinement sera le thème central, mettant en scène des voisins tentant d'y faire face. Pour son personnage, l'acteur s'est inspiré de sa propre expérience...

Le confinement et l'arrivée du covid dans nos vies, chacun l'a vécu à sa propre manière. Entre peur, colère, ou refus d'y croire, certains ont développé des habitudes pour le moins étonnantes. Et Dany Boon a choisi ce thème pour son nouveau film "8 rue de l'Humanité", qui sera mis en ligne sur Netflix le 20 octobre prochain.

Tout au long du film, des habitants d'un immeuble tentent de faire face au confinement et "survivre" à l'enfermement provoqué par la crise sanitaire. Et pour son rôle, mais aussi l'entièreté du scénario, l'acteur et réalisateur français s'est inspiré de la réalité et de sa propre expérience face au confinement. Au casting, sa compagne Laurence Arné, mais aussi François Damiens ou encore Yvan Attal, pour ne citer qu'eux. 

Dany Boon incarne donc un voisin plutôt hypocondriaque aux habitudes agaçantes. Mais le plus drôle dans tout ça, c'est que ces manies sont directement inspirées de sa propre vie, comme il le révèle sur TF1 dans l'émission "Sept à Huit" : "Comme le facteur température était très important, je prenais la température de tout le monde. J'avais un pistolet, un thermomètre... Je devais changer de pile tous les trois jours. Je le fais dans le film mais c'est par rapport à ce que j'ai fait dans la vieJe prenais la température de tout le monde, tout le temps. Au bout d'un moment ça a énervé mes proches, donc j'ai enlevé le petit bip... J'ai réussi à le trouver dans le menu. Du coup, je prenais de nuit, quand les personnes dormaient. C'est vrai en plus, c'est horrible. J'ai honte !", a-t-il révélé. 

Outre cette manie étrange, Dany Boon a développé d'autres folies passagères liées aux multiples craintes que le covid évoquait chez lui. Ainsi, l'acteur s'est déjà lavé le visage au gel hydroalcoolique, révèle-t-il. Mais ce n'est pas tout : Dany Boon laissait aussi ses courses reposer pendant des jours près de la porte d'entrée, pensant que le virus allait s'échapper. Des gestes étranges qui ne l'ont pourtant pas empêché de contracter le coronavirus...


 




 

Vos commentaires