En ce moment
 

"La meilleure manière de me réconcilier avec les mots, c'est de les attaquer de front": comment Stéphane de Groodt a corrigé sa dyslexie? (vidéo)

© RTL INFO

Comédien, réalisateur et humoriste, Stéphane de Groodt sort un nouveau livre, intitulé "L'ivre de mots". Il est venu en parler sur le plateau du RTL INFO Avec Vous.

Olivier Schoonejans: Vous étiez dyslexique, vous aviez des problèmes de lecture, vous confondiez les mots, les lettres. Les mots, c'est un peu une torture quand on est dyslexique et vous en avez fait une force. Comment avez-vous réussir à faire ça?

Stéphane de Groodt: "Comme Oscar Wilde l'a dit, la meilleure façon de résister à une tentation, c'est d'y céder. La meilleure manière de me réconcilier avec les mots, c'était de les attaquer de front, d'assumer ce problème. Je me suis dit: je ne suis pas potier, mon vase est tombé, il est cassé en mille morceaux et je vais le recoller à ma manière. Il va être de travers, ce n'est pas le vase standard, c'est un vase singulier. Il va servir aussi à mettre des fleurs dedans et à mettre de l'eau. Mes mots sont recollés, ne sont pas standards et je me suis dit que j'allais en faire quelque chose. Mes mots sont comme un vase. Je ne sais pas si ça veut dire grand-chose…"

Olivier Schoonejans: C'est un beau message d'espoir. Quand on a des difficultés, on peut les combattre et en faire une arme. Changer une lettre pour faire tout autre chose, c'est votre force, votre marque de fabrique...

Stéphane de Groodt: "On découvre que les mots, c'est vraiment un trésor. C'est ça que mes livres ont fonctionné, je pense, c'est parce que j'invite les gens à jouer avec moi, à recomposer les mots pour en faire quelque chose."

Vos commentaires