En ce moment
 

Angèle, Clara Luciani, Pomme,... Le livre "Les Amazones de la chanson" décortique les textes de ces 'combattantes'

 
 

L'auteur et journaliste Thierry Coljon a épluché, décortiqué, disséqué les textes des chanteurs et des chanteuses françaises qui abordent la question des femmes, les combats #Metoo ou balance ton proc. Il les a compilés dans un livre, qu'il nous présentait ce midi dans le RTL info Avec Vous.

Le journaliste a voulu rassembler dans un livre les différents combats que mènent surtout, depuis 2017, toute une nouvelle génération d’artistes, à commencer par Angèle et Clara Luciani.

Est-ce que ces chansons ont un impact sur notre vie concrète, sur la manière dont on vit en société ?

"Ces chansons ont un impact, surtout, peut-être pour les plus jeunes. Beaucoup de chanteuses m’ont dit "j’aurais aimé, quand j’étais adolescente, avoir un modèle, une chanteuse qui me parle, que j’avais envie d’entendre parce que j’étais ado, que j’avais un mal-être, que je ne savais pas trop où je me situais dans ma sexualité, ou autre chose", explique l'auteur.

Le couple hétérosexuel n'est plus l'unique sujet

Qu’est-ce qui rassemble ces différents combats ?

"Un besoin d’être authentique, sincère. La chanson, ça a été 'un homme et une femme' pendant tout un temps, le couple hétérosexuel. Ce qui est bien, et qui existe encore. Mais il n’y a pas que ca. Il y a l’envie de parler d’autres formes de féminités. Christine & The Queens n’a pas attendu Metoo. Déjà en 2014, elle évoquait le genre. Et elle m’a dit : 'toutes mes chansons parlent du genre. C’est une obsession, c’est quelque chose qui est en moi'. Ce combat est montré par des ultras, qui vont vraiment lever le poing pour combattre l’homophobie, quelle que soit sa propre sexualité", ajoute Thierry Coljon.

"Angèle n'est pas punie" pour son homosexualité

"Ce qui est important, c’est qu’une Angèle, aujourd’hui, n’est pas punie. Son succès n’est pas moindre parce qu’elle a évoqué le fait de préférer les femmes. Il fut un temps où on ne pouvait pas. C’était interdit, c’était un tabou. On ne pouvait même pas dire que John Lennon était marié!", se réjouit le journaliste.

Dans son livre, on retrouve des extraits, mis en perspectives, de Christine and the Queens, Angèle, Pomme, Suzanne, Hoshi et beaucoup d’autres. Il y a des hommes aussi, comme Eddy De Preto. L'objectif du livre "Les Amazones de la chanson" est de faire redécouvrir, réécouter ou mieux écouter une foule de morceaux qui peuvent peut-être faire bouger encore les lignes. 

Coronavirus en Belgique: où en est l'épidémie ce jeudi 18 février ?




 

Vos commentaires