En ce moment
 

Dylan (Koh-Lanta) accusé par une ancienne candidate de téléréalité d’arnaquer ses abonnés sur Instagram, il réagit

Dylan (Koh-Lanta) accusé par une ancienne candidate de téléréalité d’arnaquer ses abonnés sur Instagram, il réagit

Clo, ancienne candidate de Koh-Lanta, accuse le Luxembourgeois d’arnaquer ses fans sur les réseaux sociaux. Il est sorti du silence.

Comme bien d’autres influenceurs, Dylan Thiry cherche à mettre à profit sa notoriété, acquise pour sa part dans Koh Lanta. Il assure la promotion de produits, propose des codes promo… Mais son annonce pour des écouteurs sans fils à susciter la réprobation de Clo, ancienne candidate de la même émission. "Le 21 novembre 2019, (…) Dylan a posté une offre alléchante en story sur son Instagram en proposant de gagner des airpods via un site internet dit-il d'un 'ami à lui'", raconte-t-elle à Purepeople.

Plusieurs clients n’ont pas reçu les écouteurs. Et Clo de dénoncer : "Il s'est montré rassurant envers ceux qui avaient peur de ne rien recevoir, en se montrant lui-même avec des airpods de la marque 21pods aux oreilles". Elle-même a cédé à la tentation, puis l’a vite regretté : "Au moment de passer la commande, les airpods qui étaient normalement offerts sont finalement au prix de 15 euros (le tarif de livraison). Mon compte a été débité le lendemain. J'ai ensuite reçu plusieurs mails de la part de la marque (confirmation de la commande, puis mail d'excuse pour les longs délais de livraison car gros succès de la marque...)."

Impatient, la star de Koh-Lanta a tenté de s’adresser directement à Dylan en message privé. Sans succès. "Nous sommes le 3 janvier et je n'ai ni nouvelles de la marque, ni airpods reçus. J'ai fait opposition à la banque afin de ne pas subir d'autres supercheries de cette marque, et aussi en espérant être remboursée", indique-elle. Et d’en tirer des conclusions : "On aime dire que Koh-Lanta est une grande famille. À mes yeux, Dylan n'a rien à voir avec celle-ci."

Dylan a fini par répondre à ces accusations, expliquant la situation : "Il y a eu une rupture de stock, ce qui a engendré un retard de livraison. Personnellement, je dors sur mes deux oreilles, car je sais qu’une grande majorité a été livrée et que le reste sera livré quoi qu’il arrive (j’en ai la confirmation de source sûre)".

 

Vos commentaires