En ce moment
 

Jean-Jacques Goldman va fêter ses 70 ans: Michael Jones, son ami de toujours, livre des confidences sur l'artiste (vidéo)

 
 

Il fait partie de la vie de beaucoup d'entre nous grâce à ses chansons et il va fêter ses 70 ans lundi. C'est Jean-Jacques Goldman. Un artiste au succès phénoménal et en même temps extrêmement discret qui célèbre aussi ses 40 ans de carrière. Son acolyte, Michael Jones, était dans nos studios. Il nous a livré quelques confidences sur son ami de longue date.

Jean-Jacques Goldman et Michael Jones se rencontrent en 1978. Jones remplace Goldman en tournée. Leur collaboration se poursuivra des années. Comment l’artiste est-il au travail ? "Il est banalement normal, c'est terrible, plaisante Michael Jones. C'est un artiste exceptionnel. Mais sa façon de se comporter est normale."

Fredericks, Goldman, Jones, le fameux trio des années 90 enchaîne les tubes, comme "À nos actes manqués". Jean-Jacques Goldman a-t-il eu des désaccords avec ses compagnons de scène ? "Des disputes, ça arrive, mais c'est bref et c'est juste un recadrage."

C'est l'amitié qui nous choisit

Michael Jones décrit une très forte amitié qui perdure dans le temps. "Je pense qu'on ne choisit pas l'amitié, c'est l'amitié qui nous choisit. Jean-Jacques m'a écrit une chanson qui s'appelle "Le frère que j'ai choisi" et il y a tout dans cette chanson. Il y a eu du bruit comme quoi Jean-Jacques et moi, on avait eu une liaison, par exemple. On a eu un coup de foudre musical."

En 2004, Jean-Jacques Goldman fait ses adieux à la scène. "Tout le monde était très triste. Toute l'équipe, la technique, tout le monde attendait la prochaine tournée de Jean-Jacques parce qu'on s'amusait tellement. C'était une super ambiance et une super ambiance, ça vient aussi de l'artiste."

Jean-Jacques Goldman, l’homme qui donne ses notes et ses mots en toute discrétion.


 




 

Vos commentaires