En ce moment
 

La chanteuse Marina Kaye dans la tourmente: elle règle ses comptes avec son père sur Facebook

La chanteuse Marina Kaye dans la tourmente: elle règle ses comptes avec son père sur Facebook

À 18 ans, la jeune femme n'en pouvait plus des propos de son propre père et a donc réagi.

Célèbre depuis sa victoire dans l'émission La France a un incroyable talent alors qu'elle n'avait que 13 ans, Marina Kaye mène aujourd'hui sa carrière de chanteuse. Elle a notamment connu le succès avec la reprise du titre Homeless… Mais son succès agace visiblement ses proches qui la croient "pilotée" par l'industrie du disque, selon les propos de son père.

Jean-Marc Delmas a en effet déclenché les hostilités sur Facebook, expliquant que sa fille était "sous emprise psychologique", ou encore "isolée des réalités du monde extérieur". D'après lui, elle a choisi de changer de nom dans le but de "rompre définitivement avec ses racines".

"Choquée et blessée"

La jeune chanteuse de 18 ans se dit "choquée et blessée" par les propos de son père. Elle a exprimé son sentiment sur sa page Facebook, demandant à ses fans de ne pas l'écouter.

"Je sais que certains d'entre vous sont amis avec mon père sur Face­book et qu'ils ont l'occa­sion depuis quelques jours de voir défi­ler des statuts d'insultes à l'encontre de mon équipe et moi-même, a écrit Marina Kaye. Je vois beau­coup de personnes se lais­ser enli­ser dans les mensonges qu'il crée et je tiens sans créer de conflit à tout de même réta­blir les choses. Je ne souhaite en aucun cas divul­guer ma vie privée passée, ça vous l'avez toujours su, mais je pense que beau­coup d'entre vous se doutent déjà que derrière les chan­sons de l'album se cache une histoire en rapport avec cet indi­vidu qui aujourd'hui s'agite de toutes ses forces pour dit-il 'détruire ma carrière'".


"Diffamation à mon encontre"

Elle n'a pas envie de rentrer dans la polémique et demande à ses fans de ne pas s'en mêler. "Je souhai­te­rais que tous ceux qui me soutiennent cessent d'alimen­ter cette page d'insultes et de diffa­ma­tion à mon encontre et à l'encontre des personnes avec qui je travaille", demande-t-elle.

De son côté, Jean-Marc Dalmas évoque "une gamine pilotée". "Quel père ou mère désire détruire ses enfants ou leur avenir??", demande-t-il.Il dénonce, comme il l'avait déjà fait par le passé, l'industrie du disque.

"Je suis dépourvu de toute ruse, juste un complot pour faire du scan­da­le… Et gaver l'indus­trie du disque et les comman­di­taires du complot… Comme on l'a constaté sur bien d'autres jeunes artistes naïfs depuis des années", écrit-il enfin.

Vos commentaires