En ce moment
 

Malade, Lorie brise le silence: "Ma gynéco me disait que c'était normal, mais ça ne l'était pas"

Malade, Lorie brise le silence:

La chanteuse et comédienne est atteinte de la même maladie que Laetitia Millot et Enora Malagré. Elle s'est confiée à Konbini.

Lorie révèle souffrir d'endométriose. Cette maladie gynécologique inflammatoire chronique provoque des douleurs intenses dans le bas-ventre et peut même entraîner une infertilité. La chanteuse a fait congeler ses ovocytes en Espagne pour pouvoir devenir mère un jour.

"Comme pleine d'autres femmes aujourd'hui, je suis atteinte d'endométriose. C'est une maladie chronique qui touche une femme sur dix. Au départ, j'avais des douleurs pendant mes règles. Ma gynéco, qui me suivait depuis l'adolescence, m'a dit que c'était normal, mais en fait, c'est pas normal. Un jour, j'ai fait une grossesse extra-utérine, mon gynéco a dû m'opérer d'urgence. Et en fait, c'est après cette opération-là, quand je suis revenue dans ma chambre on m'a dit ça tout simplement: "Voilà tu as de l'endométriose, t'as 36 ans, il serait peut-être bien de congeler tes ovocytes", explique la star avant de poursuivre: "Normalement, on peut faire congeler ses ovocytes en France, seulement si on est atteinte d'endométriose ou que l'on a un traitement de chimiothérapie. Moi, il s'avère que je suis atteinte d'endométriose, mais, par rapport à une certaine loi, je ne suis pas assez atteinte. Ce qui fait que j'ai dû aller les congeler en Espagne. J'étais assez perdue quand au départ, on m'a parlé de congeler les ovocytes. Je suis allée voir sur Internet, il y avait de tout (...) J'étais complètement larguée", confie l'actrice.

"Pendant douze jours, on doit se faire des piqûres d'hormones (...) je pleurais pour un rien, c'était assez fort", ajoute-t-elle.

"J'ai décidé d'en parler aujourd'hui, car je me suis rendu compte qu'il y avait énormément de femmes qui étaient dans le même cas que moi et que c'est un sujet qui reste encore tabou. Moi mon rêve était d'avoir un bébé à 27 ans. La vie a fait que j'avais pas trouvé la bonne personne (...) la vie passe tellement vite. Je n'ai pas envie de ne pas être maman. C'est pour ca que j'ai envie d'en parler et essayer de dire aux jeunes femmes: 'Attention, pour être maman, on n'a pas toute la vie devant soi'", a conclu Lorie.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires