En ce moment
 

Patrick Bruel est « un briseur de tabous »

 
 

Patrick Bruel a avoué que pour son rôle à contre-courant dans « Le Prénom », il était devenu un « briseur de tabous ».

Patrick Bruel a connu un grand succès en interprétant Vincent, le rôle titre de la pièce « Le Prénom » au théâtre Edouard VII et celle-ci vient d’ailleurs d’être adaptée sur grand écran par Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte. Il est revenu sur le personnage  qu’il incarne dans la pièce, et maintenant le film, et qui est à contre-pied de ce que le public attend de lui.

« Mais, c’est que je suis devenu un briseur de tabous », a-t-il confié à Madame le Figaro. Il a ensuite tenu à expliquer que pour lui, le prénom avait une valeur particulière et que cela l’avait poussé à accepter le rôle. « Le prénom c’est sacré. Contrairement à ce qu’on écrit, je n’ai jamais changé de prénom. C’est ce que vos parents vous offrent à la naissance. On ne peut pas y toucher. », a-t-il ajouté dans les colonnes du magazine.

Patrick Bruel est surtout connue pour ses talents de chanteur mais depuis plusieurs années, il a réussi à s’imposer au cinéma et sur les planches et il a révélé qu’il aimait cette expérience différente.

« Le théâtre offre d’autres expériences. C’est un travail plus méticuleux, plus réfléchi, plus lent. Pendant un an, nous avons joué Le Prénom. La familiarité avec le texte finit par donner des audaces permises, il est vrai, par la virtuosité de l’écriture. Certains soirs, je m’amusais à donner différentes tonalités au rôle de Vincent. Naïf, arrogant ou complètement bête, tout fonctionnait. », a-t-il déclaré au magazine féminin.

« Le Prénom » d’Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte sortira sur les écrans français le 25 avril.




 

Vos commentaires