En ce moment
 

Epuisée, Vanessa a posé son rasoir: "J’ai accepté le fait d'être une femme à barbe" (vidéo)

Epuisée, Vanessa a posé son rasoir:
© Youtube Truly
 
 

Vanessa Ramirez, de Buckeye, en Arizona, a été diagnostiquée comme souffrant du syndrome des ovaires polykystiques lorsqu'elle avait environ 14 ans. Les symptômes possibles sont une irrégularité des menstruations, de l'acné, obésité et une croissance excessive du système pileux.

Vanessa a commencé à remarquer que des poils se développaient sur son visage, ce qui a vraiment affecté sa confiance en elle. "Je détestais vraiment ça, je me couvrais le visage ou je baissais la tête tout le temps... Je ne laissais personne s'approcher de moi."

Vanessa a commencé à raser sa pilosité faciale pour tenter de la cacher au monde, mais elle a remarqué plus tard le même jour qu'elle avait à nouveau de la barbe. Vanessa avait l'impression que la seule chose qu'elle pouvait faire était de se cacher et cela l'a même empêchée de sortir au moment où elle était au plus bas.

Mais la jeune femme ne pouvait plus se cacher et a pris la décision de poser le rasoir pour de bon. "Il y a six mois, j'ai commencé à me laisser pousser la barbe et aujourd'hui, j'ai décidé de la montrer enfin au public".

L'incroyable parcours de Vanessa l'a amenée à ce point et elle veut que chaque femme atteinte du SOPK s'accepte, elle a ajouté : "N'ayez pas peur d’assumer ce que vous êtes".

Elle a été surprise de recevoir de nombreux messages positifs. Sa mère, Anna, a également félicité la jeune femme qui souffrait depuis de longs mois. Elle est heureuse que sa fille soit enfin fière d'être qui elle est et arrête de se cacher.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires