En ce moment
 

Affaire Epstein: Scotland Yard cesse d'enquêter sur le prince Andrew

Affaire Epstein: Scotland Yard cesse d'enquêter sur le prince Andrew
(c)Belga
 
 

La police londonienne abandonne son enquête sur les accusations d'agressions sexuelles sur mineur visant le prince Andrew, avec l'aide du financier mort en prison Jeffrey Epstein. Les médias britanniques rapportent que Scotland Yard a pris cette décision après avoir entendu l'accusatrice américano-australienne Virginia Giuffre et évalué le matériel dans l'affaire.

Toutefois la police indique rester en contact avec d'autres instances "qui mènent l'enquête sur M. Epstein", sans spécifier desquelles il s'agit. Virginia Giuffre, avait déjà accusé publiquement le duc d'York, deuxième fils de la reine Elizabeth d'Angleterre, d'agressions sexuelles il y a plus de 20 ans quand elle était mineure, a déposé plainte le 9 août 2021 devant le tribunal fédéral de Manhattan aux USA. Bien que l'enquête concernant le prince Andrew semble désormais s'éteindre aux USA, les poursuites continuent aux Etats-Unis. Selon la plainte de Mme Giuffre, le duc d'York est "l'un des hommes puissants" à qui elle a été "remise dans un but sexuel" quand elle a été la victime entre 2000 et 2002, à partir de 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel le financier Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de se donner la mort dans une prison de Manhattan, à l'été 2019.

Agé de 61 ans, le prince Andrew avait déjà "catégoriquement" démenti, lors d'une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019, où il n'exprimait pas un seul regret pour son amitié avec Jeffrey Epstein ni la moindre empathie pour ses victimes.

Il avait émis des doutes sur l'authenticité d'une photo le montrant avec Virginia Giuffre et, à l'arrière-plan, Ghislaine Maxwell, laquelle reste incarcérée et dont le procès doit commencer le 29 novembre à New York.

Toujours selon les médias britanniques, l'entourage du prince Andrew, à savoir ses frères et soeur Charles, Edward et Anne, se sont entretenus
en janvier à ce sujet. Ils ont décrété que le duc d'York ne devrait jamais retourner à une vie publique, rapporte The Sun.


 




 

Vos commentaires