En ce moment
 

Harry et Meghan renoncent au titre d'altesse royale: voici ce que ça signifie

Harry et Meghan renoncent au titre d'altesse royale: voici ce que ça signifie
© AFP

Après des mois de malaise et de tension avec les médias et en particulier les impitoyables tabloïds, Harry et Meghan avaient annoncé le 8 janvier leur décision choc de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale pour prendre leur indépendance financière et s'installer une partie de l'année en Amérique du Nord, où Meghan a ses attaches.

Le prince Harry et son épouse Meghan renonceront à leur titre d'altesse royale et cesseront de recevoir des fonds publics après leur décision de se mettre en retrait de la famille royale, a annoncé samedi dans un communiqué le palais de Buckingham. "Le duc et la duchesse de Sussex n'utiliseront plus leur titre d'altesse royale étant donné qu'ils ne sont plus des membres actifs de la famille royale", précise le palais.

Pour leur part Harry et Meghan se sont engagés à rembourser certaines dépenses publiques dont ils ont bénéficié, notamment les sommes employées pour rénover le Frogmore Cottage à Windsor, leur lieu de résidence au Royaume-Uni, qui avaient été critiquées dans les médias.

Harry, Meghan et Archie resteront des membres très chers de ma famille

Dans une déclaration personnelle, la reine s'est félicitée qu'ait été trouvée "une solution constructive pour mon petit fils et sa famille", qui avaient annoncé le 8 janvier leur souhait de prendre leurs distances avec la famille royale et leurs obligations.

Elle souligne que "Harry, Meghan et Archie resteront des membres très chers de ma famille". Reconnaissant "les défis" auxquels ils ont dû faire face ces deux dernières années, où ils ont été soumis "à une observation intense" de leurs faits et gestes, la reine affirme soutenir "leur souhait d'une vie plus indépendante".

Réunion de famille

Cette annonce intervient quelques jours après un conseil de famille dans sa résidence de Sandringham (est de l'Angleterre). A regret, Elizabeth II avait consenti à laisser son petit-fils et son épouse voler vers leur "nouvelle vie", en leur accordant une "période de transition" entre le Royaume-Uni et le Canada.

La souveraine avait alors demandé que les décisions finales aboutissent "dans les jours qui viennent" pour définir le statut inédit réclamé par le couple, qui veut garder un pied dans la monarchie (et certains avantages) tout en obtenant le droit de vivre de son travail et en vivant une partie de l'année en Amérique du Nord.

Le communiqué ne donne aucun détail sur la future protection policière dont bénéficiera le couple.

La reine ne les destitue pas de leur titre royal

Nous avons pu joindre Sophie Lagesse, spécialiste royauté au Soir Mag pour comprendre l'annonce faite par le couple. "Ils ont dit qu'ils renonçaient à leur titre d'altesse royale, mais ils ne le perdent pas. Il y a quand même une grosse nuance à noter, c'est que la reine ne les destitue pas de leur titre royal, mais ils ont simplement décidé de ne plus l'utiliser. Donc ils vont rester altesse royale, mais ils ne se présenteront plus comme tels lors d'événements, de soirées, ou dans leur future vie professionnelle", explique Sophie Lagesse, interrogée par Claire Carosone.

C'est faire un pas de plus en dehors du clan Windsor et de Buckingham

Peut-on dire maintenant qu'Harry et Meghan sont totalement indépendants? "Il avait déjà été annoncé qu'ils prenaient leurs distances par rapport à la famille royale et qu'ils voulaient devenir indépendant financièrement. Renoncer à l'utilisation de leur titre royal, c'est faire un pas de plus en dehors du clan Windsor et de Buckingham", répond Sophie Lagesse. "Ils seront toujours évidemment membres de la famille royale, parce qu'on ne peut pas renier, entre guillemets, sa famille, mais ils ne représenteront plus la reine lors de leurs différentes sorties", ajoute-t-elle.

Dans la communication officielle, il est indiqué que le couple ne recevra plus de fonds publics. "Ça de toute façon ils n'y auraient plus eu droit parce qu'ils ne travaillaient plus pour la couronne", commente Sophie Lagesse.

Face à ce pas en dehors de la famille royale, un sujet était resté en travers de la gorge de nombreux Anglais: les travaux très coûteux de la résidence du couple, Frogmore Cottage, financés par des fonds publics. "Ils l'avaient restauré à grand coup de luxe. Ça avait coûté plus de 2,5 millions de livres sterling payé par les contribuables anglais, qui évidemment avaient vu rouge quelques mois après quand Harry et Meghan ont annoncé qu'ils se retiraient de la famille royale. Là le couple s'est engagé à vouloir rembourser les frais des travaux", explique Sophie Lagesse.

Harry recevra toujours de l'argent de son père, le prince Charles

En revanche, la spécialiste royauté souligne qu'Harry continuera à recevoir de l'argent de son père. "Le prince Charles est propriétaire et reçoit beaucoup d'argent, chaque année il verse à ses deux fils une certaine rente. Ça, il a été stipulé que le prince Charles continuerait à verser cette rente. Mais c'est comme une rente d'un père à son fils. Ça n'a presque rien à voir avec leur statut de prince. Mais le montant de cette dotation paternelle n'a pas été stipulé", indique Sophie Lagesse.

La décision prendra effet au printemps

La communication officielle de Buckingham Palace précise que la décision prise prendrait effet à partir du printemps prochain. "Jusqu'au printemps, on peut s'attendre à ce que le prince Harry, malgré la présence de son épouse au Canada, continue à avoir des engagements publics et officiels. Mais à partir du printemps, ils seront officiellement retirés de la famille royale d'Angleterre. A mon avis, ils ne devraient pas revenir sur leurs propos car il y a un statement qui a été fait, et c'est très rare que les membres de la famille royale commentent par la suite ce qui a été communiqué officiellement par Buckingham", analyse Sophie Lagesse.

Retour sur l'annonce choc du couple

Le prince Harry et son épouse Meghan avaient annoncé le 8 janvier leur décision de renoncer à leur rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique pour prendre leur indépendance financière et s'installer une partie de l'année en Amérique du Nord.

Cette annonce choc du duc et de la duchesse de Sussex, qui évoquaient ouvertement leur difficulté à vivre la pression médiatique, intervient après une année de crises pour les Windsor, confrontés également à l'irruption du nom du prince Andrew dans l'affaire Epstein

"Nous avons l'intention de renoncer (au rôle de) membres 'senior' de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant à soutenir la reine", avaient-ils annoncé dans un communiqué. "Nous prévoyons désormais de partager notre temps entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord, en continuant à honorer notre devoir auprès de la reine, le Commonwealth, et nos patronages", ont-ils ajouté, assurant avoir pris cette décision "après de nombreux mois de réflexion".

Harry et Meghan avaient décidé de prendre des vacances prolongées après s'être ouverts dans un documentaire, en octobre, de leurs difficultés face à l'exposition médiatique. Le couple royal s'était attiré des critiques acerbes de la presse en s'épanchant de la sorte lors d'un voyage en Afrique où il a été confronté à une population vivant des situations bien plus dramatiques, mais aussi au moment où le Royaume-Uni se déchirait sur le Brexit.

J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes

Dans un premier temps, les tabloïds avaient salué l'arrivée de l'ex-actrice comme un souffle d'air frais pour la famille royale. Ils n'avaient pas tardé à se retourner contre elle avec des articles au vitriol, critiquant son comportement, après une série de démissions au sein du personnel de la maison royale, et l'affublant du sobriquet de "duchesse capricieuse" (Duchess Difficult).

Face aux critiques, Harry, 35 ans, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, a déposé début octobre une série de plaintes, contre le Daily Mail et The Sun, les accusant de violer sa vie privée. Il avait alors publié un communiqué disant craindre que "l'histoire se répète": "j'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes".

Poursuivie par des paparazzi à moto, "Lady Di" est décédée le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires