En ce moment
 

Affaire Epstein: l'étau se resserre autour du prince Andrew après l'arrestation de Ghislaine Maxwell

Affaire Epstein: l'étau se resserre autour du prince Andrew après l'arrestation de Ghislaine Maxwell
(c)Isopix
 

Elle fut quelques années la compagne de Jeffrey Epstein, et surtout une de ses plus proches collaboratrices, habituée aux jets privés et résidences de luxe: un an après la mort du financier new-yorkais, Ghislaine Maxwell risque désormais la prison à vie pour l'avoir présumément aidé à organiser et participé à son trafic de mineures.  

Lors de sa première comparution par lien vidéo devant une juge du New Hampshire jeudi, la fille du magnat britannique des médias Robert Maxwell, âgée de 58 ans, ne s'est exprimée que par monosyllabes.Elle n’aurait que marmonné un simple : "Je ne comprends pas". Elle devait être transférée dans la foulée dans une prison de New York, en attendant la suite des audiences.

Son arrestation à Bradford, dans le New Hampshire, jeudi matin met fin aux multiples spéculations qui l'entouraient depuis juillet 2019, date de l'arrestation de M. Epstein. 

Le prince Andrew ressent l’étau se resserrer après cette arrestation faite par le FBI.

Selon certaines sources citées par le journal du Sun, Andrew, 60 ans, est "déconcerté".

Maxwell a été détenue dans un vaste domaine à Bradford, New Hampshire, à 8h30 avant sa comparution en cour. Une femme britannique considérée comme Maxwell pouvait être entendue sangloter et dire: «Je ne comprends pas» avant l'audience.

Les procureurs disent qu'elle se cachait dans une vaste propriété dans le New Hampshire, achetée en espèces en décembre dernier sous le nom d’une société par l’intermédiaire d’un avocat.

Les enquêteurs estiment que Ghislaine possède 17 millions d’euros, répartis sur 15 comptes différents et qu'elle détient trois passeports. Maxwell encourt jusqu'à 35 ans de prison si elle est reconnue coupable.

L'équipe juridique du prince Andrew craint qu’il ne soit trop tard pour pouvoir conclure un accord avec les procureurs.

La procureur de New York, Audrey Strauss, a déclaré lors d’une conférence de presse qu'il était possible que Maxwell puisse coopérer malgré les accusations de mensonge concernant des crimes sexuels «indicibles» sur des enfants.

Mme Strauss a déclaré qu’elle souhaitait recueillir le témoignage du prince Andrew - après avoir révélé que certains abus d'Epstein avaient eu lieu à Londres.

Elle a ajouté: "Le prince Andrew est le bienvenu. Nos portes restent ouvertes."

A la question posée par un journaliste de savoir si le prince sera interrogé en tant que suspect ou témoin, la procureur a gardé les lèvres closes.

Selon le Sun, le prince Andrew redoute "être pêché" par le FBI une nuit à son domicile, comme l'a été son amie Ghislaine. 

 

Vos commentaires