En ce moment
 

Meghan Markle n'est pas la seule de la famille royale à avoir fait une fausse couche

Meghan Markle n'est pas la seule de la famille royale à avoir fait une fausse couche
© Isopix
 
 

Dans une tribune du New York Times, Meghan Markle a révélé hier avoir fait une fausse couche en juillet dernier. Au sein de la famile royale, elle n'est pas la seule à avoir dû faire le deuil d'un bébé.

Ce mercredi 25 novembre, Meghan Markle confiait dans une tribune publiée par le New York Times avoir fait une fausse couche en juillet dernier. La duchesse de Sussex a déclaré qu'elle avait perdu son deuxième enfant après avoir ressenti une "crampe aiguë'' en changeant le lange de son fils Archie au mois de juillet dernier.

Partageant cet événement tragique dans une tribune du New York Times, Meghan Markle a décrit être tombée malade chez elle à Los Angeles et avoir dû être hospitalisée avec son mari Harry à ses côtés, qui avait "le cœur brisé''.

Deux fausses couches

Malheureusement, Meghan Markle n'est pas la seule à avoir dû faire face à cette terrible épreuve. Un autre membre de la famille royale a fait, non pas une, mais deux fausses couches. Il s'agit de Zara Tindall, née Philips, fille de la princesse Anne et petite-fille de la reine Elizabeth II. À 39 ans, mariée à l'ancien rugbyman Mike Tindall, elle est maman de deux petites filles, Mia et Lena, âgées de 6 ans et 2 ans. Mais avant de donner naissance à la petite dernière, Zara Tindall a perdu deux bébés. Elle aussi a partagé cette épreuve publiquement, mais pour une raison bien différente.

Obligée d'en parler publiquement

En novembre 2016, le palais de Buckingham avait annoncé publiquement la grossesse de Zara Tindall. Un mois plus tard, elle doit donc dévoiler sa fausse couche. Un moment difficile, comme elle l'avait confié au New York Times deux ans plus tard. "Dans ces moments-là, on traverse une période où l'on ne peut pas en parler. C'est trop à vif. Dans notre cas, c'était quelque chose de très rare. La nature nous a dit: ce n'est pas le bon. J'ai dû aller jusqu'au bout et accoucher parce que ma grossesse était déjà bien avancée."

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

La membre de la famille royale a également expliqué qu'elle avait reçu beaucoup de courriers de Britanniques, qui l'ont aidée à traverser cette terrible épreuve. Zara Tindall a ensuite fait face à une autre perte. Mais elle a confié au Sunday Times que sa fille Mia l'avait beaucoup aidée, ainsi que Mike, son mari depuis 2011, à surmonter ses fausses couches. "Une chose que l'on apprend, c'est que bien d'autres personnes doivent traverser la même chose. Ce qui nous a sauvés, c'est Mia, notre fille. Peu importe à quel point on se sent mal, elle viendra nous sauter au cou en courant."

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce jeudi 26 novembre ?




 

Vos commentaires