En ce moment
 

Philippe de Belgique, Willem-Alexander des Pays-Bas et Henri du Luxembourg: zoom sur les souverains du Benelux

Philippe de Belgique, Willem-Alexander des Pays-Bas et Henri du Luxembourg: zoom sur les souverains du Benelux

Notre chroniqueur royal Patrick Weber évoque cette semaine dans son dossier royal les souverains du Benelux.

Au coeur du dossier royal de cette semaine, les trois souverains du Benelux ! Philippe de Belgique, Willem-Alexander des Pays-Bas et le grand-duc Henri du Luxembourg ont chacun leur style et leur façon de régner.


Une communauté, trois monarchies

Le Benelux a soufflé ses 60 bougies cette semaine et ses trois chefs d’état se sont donnés rendez-vous à Bruxelles. Mais qui sont les trois souverains des pays qui ont été à l’origine de l’association qui fut aussi l’ancêtre de l’Union Européenne ?

Entre les trois hommes, il y a des similitudes de génération et même des liens de famille très étroits. Le grand-duc Henri est le cousin de notre roi Philippe, fils de la grande-duchesse Joséphine-Charlotte qui était elle-même la sœur d’Albert II. Côté générations, Henri a 63 ans, Philippe 58 et Willem Alexander 51. Rayon famille, Henri est l’heureux papa de cinq enfants, Philippe en a quatre et Willem-Alexander le papa comblé de trois filles. Certains disent qu’ils règnent de la même manière mais les choses sont plus compliquées qu’il n’y paraît. Nous les avons confrontés en dressant le bulletin de chacun des souverains en fin d’année scolaire.

 Reporters_26338658


Philippe le roi le plus bosseur


Son bilan ? En 5 ans, Philippe a trouvé son style et son rythme. Quand on pense que certains le présentaient comme le ‘roi impossible’, on est très loin de ce genre d’attaques aujourd’hui.

Son caractère ? Philippe est un gros bosseur, un roi sérieux que certains comparent volontiers à Baudouin. Il a voulu rendre de la solennité et une forme de distance monarchique à l’exercice de la fonction royale.

Son épouse ? Le couple est indissociable… pas de Philippe sans Mathilde, ni le contraire ! Le couple royal fait le job en duo même si chacun possède ses terrains de prédilection. Le business pour Philippe et la culture pour Mathilde.

Quel papa est-il ? Proche et complice, Philippe est le plus paternel de tous les rois des Belges.

Son pouvoir ? Plus étendu que celui de ses collègues du Benelux mais Philippe a su se montrer pragmatique après les dernières élections. Rois des Belges, son gouvernement comporte des ministres ouvertement séparatistes.

Peut mieux faire… Un peu plus de spontanéité et d’humour ?

Willem-Alexander le roi le plus cool


Son bilan ? On l’avait surnommé ‘prins Pils’ tant on pensait qu’il n’était pas taillé pour le rôle. Willem Alexander a fini par trouver sa place mais il ne bénéficie pas de la popularité qu’avait sa mère la reine Beatrix après toutes ses années de règne.

Son caractère ? Bon vivant et chaleureux. On le présente parfois comme un homme qui aime prendre du temps pour les loisirs et sa famille. Il n’est pas obsédé par son rôle de roi et sait faire la part des choses.

Son épouse ? Pour beaucoup, Maximà est la vraie souveraine des Pays-Bas… Tiout compte fait, c’est une suite logique pour un pays qui collectionne les reines depuis un siècle ! Maximà ? L’atout charme et compétence de la couronne.

Quel papa est-il ? Un super papa ! Compréhensif, toujours sympa et très présent. Bref, il est le papa dont on a tous rêvé.

Son pouvoir ? Beatrix n’avait pas supporté perdre une partie de son pouvoir, notamment lors de la formation des gouvernements. Willem Alexander n’a pas d’état d’âme, il vit beaucoup mieux cette perte de prérogatives.

Peut mieux faire… Peut-être devrait-il s’imposer un peu plus au premier plan ?

Henri le grand-duc le plus discret


Son bilan ? Discret et efficace, Henri n’a pourtant pas pu éviter les bisbilles de famille au cours de son règne.

Son caractère ? Homme réservé et élégant, Henri est tout le contraire d’un souverain bling bling.

Son épouse ? Maria Teresa impose de plus en plus sa marque au sommet de l’état. Elle a orchestré la nouvelle équipe qui bosse aux côtés des souverains.

Quel papa est-il ? Spontané et à l’écoute… A côté de la latine Maria Teresa, Henri apporte une réserve toute luxembourgeoise.

Son pouvoir ? Il a aussi été réduit mais le souverain ne s’en est pas plaint officiellement. Les convictions religieuses de Henri l’empêchaient de cautionner certaines décisions d’ordre sociétal.

Peut mieux faire… Trop effacée, la couronne luxembourgeoise gagnerait à être un peu plus visible.

Par Patrick Weber
Chroniqueur royal RTL


Retrouvez-moi tous les soirs dans « On refait le monde » sur Bel RTL à 18h30 heures et dans Place Royale sur RTL TVI.

 

Vos commentaires