En ce moment
 

Amar est très fier de ses chaussures mais se fait critiquer par tout le monde: "Elles sont bonnes à jeter"

Cette semaine, Cristina Cordula met des hommes au défi. "Dîner au restaurant pour la Saint-Valentin", voilà donc ce que les garçons devront garder à l'esprit pour composer leur look et cela pour 500 euros. Aujourd’hui, c’est au tour d’Amar de faire son shopping et de défiler dans le showroom.

Le doyen, Amar, a attiré l'attention dès son arrivée au showroom. A 70 ans, cet ancien boxeur originaire de Nice n'a pas perdu de son goût pour la mode. Le septuagénaire de la compétition est d'ailleurs un homme au style plutôt classique et sa penderie est là pour en attester.

Débordant de cravates et de vestes, elle renferme également des mocassins marron qu’Amar affectionne tout particulièrement. "Waouw, ils ont de l’âge", s’est amusé Olivier. "Elles ont servi, elles sont old school", a fait remarquer Stéphane.

Hassen est encore plus catégorique: "Comment tu peux postuler à être le Roi du shopping avec des chaussures comme ça". Et Cristina Cordula a eu le même avis que le showroom: "Ces chaussures ne sont pas en très bon état, elles sont cassées, le cuir est complètement abîmé… Ces chaussures sont bonnes à jeter".

Vos commentaires