En ce moment
 

Harcèlement, insultes, violences... Des candidates des Anges font des révélations très graves sur l'émission (vidéo)

Harcèlement, insultes, violences... Des candidates des Anges font des révélations très graves sur l'émission (vidéo)
© Instagram @angelesalentino
 
Les Anges
 

Lors d'un live sur Instagram, Angèle, candidate de la dernière saison des Vacances des Anges, a invité d'autres participantes à dénoncer les violences qu'elles ont endurées dans l'émission.

Hier soir, Angèle, qui a participé à la dernière saison des Vacances des Anges, a organisé un live Instagram. En utilisant le #boycottlesanges, elle a invité d'autres participantes à dénoncer les mauvais traitements dont elles ont été victimes. Rawel, Céline et Nathanya se sont ainsi confiées en live dans la vidéo. 

En premier lieu, elles dénoncent le système de harcèlement qui se met en place au fur et à mesure des émissions, et même des saisons. Selon elles, d'anciens candidats les auraient prises pour cible, notamment Sarah Fraisou et Raphaël Pépin. Harcelées tout au long de l'aventure, elles l'auraient même été une fois sorties de l'émission. "J'ai l'impression que c'est la signature des Anges le harcèlement. J'ai l'impression que chaque année, tout est mis en place, autant par les candidats que par la prod, pour qu'il y ait une personne qui subisse l'acharnement", explique Angèle.

"Il m'a sauté dessus"

Elle confie notamment que Raphaël aurait dû être "viré de l'émission", après lui avoir jeté "du produit ménager au visage". "Il a reçu un carton jaune pour ça et on m'a dit: ne t'inquiète pas Angèle, prochain truc, il dégage. Il m'a sauté dessus avec sa meuf, il est resté et c'est moi qu'on a mise en isolement.

Nathanya explique que Céline et elle avaient aussi été mises à l'isolement. "Je me réveille vers 5 heures du matin et je vois Céline recouverte de terre. Je me vois aussi recouverte de terre. Ils ont vidé toute la terre sur nous et ils se sont amusés à casser la lampe qui était à côté de nous, donc on s'est réveillées avec du verre partout... Céline n'a pas pu garder sa langue dans sa poche, donc elle a pété un câble. Elle s'est retrouvée à ça de se prendre une gifle par Marvin..."

"À chaque fois, c'est de pire en pire"

Les filles expliquent aussi avoir été insultées par des personnes de la production, qui les auraient notamment traitées de "salopes". Selon elle, c'est d'ailleurs la production qui encourageait les comportements de harcèlement. Rawell confie notamment qu'avant le tournage, elle avait finalement décidé de ne pas participer à l'émission. La production aurait alors, selon elle, fait intervenir la police et les pompiers à son appartement en prétextant une séquestration pour qu'elle vienne en tournage. "À chaque fois, c'est de pire en pire, ce n'est pas normal."

Angèle explique que la production est aussi intervenue pour supprimer les story Instagram qu'elle était en train de faire, "ils ne veulent pas qu'on s'exprime". Elle confie aussi que la production serait venue voir les filles dans leur chambre d'hôtel avant le tournage de l'émission, expliquant qu'elles devaient se préparer "parce que les garçons n'en pouvaient plus et qu'elles allaient se prendre une giclée de sperme au visage". Selon les quatre candidates, la production le pousse aussi à se mettre en couple dans l'émission. "Ils n'aiment pas quand on n'est pas malléable.

Depuis le live sur Instagram, de nombreuses personnes dénoncent l'émission et ses rouages avec le #boycottlesanges.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.


 

 




 

Vos commentaires